AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Maison :
↓ Volmark ↓
Famillier :
↓ Red, un chat sauvage
REPUTATION :
150

MessageSujet: danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages Mar 8 Oct - 22:43

«  Ici les nuits sont longues, et le soleil bat trop fort. »
 


Le soleil venait de terminer à son course à l'horizon, et je demeurais immobile un long moment. Les autres membres du Khalassar, et le peu d'équipage qui me restait s'agitaient autour des quelques braseros, et des tentes, cherchant un peu de chaleur ou de contact humain, cherchant de l'amitié, et des paroles… Ils apprenaient le Dothraki, mais le parlaient mal. Nous n'étions finalement encore que des étrangers, et malgré nos voyages, nous n'étions pas encore les meilleurs compagnons possible. Mais une douzaine d'hommes assez musclés, et motivés… Des marins sur une terre de chevaux, c'était toujours bon a prendre, et nous étions plus ou moins bien acceuilli dans la caravane de la mère des Dragons. Ce n'était pas trop mal.

« Tu te plairais ici. » Et une fois de plus je parlais à quelqu'un qui ne m'entendait pas, Qui ne m'entendrait jamais. Etait-ce a cette femme abandonnée dans un port ? Etait-ce à la soeur perdue ou même à ce bateau qui n'était plus que souvenir ? Je parlais à quelqu'un qui comptait pour mes yeux mais qui plus jamais n'en croiserait la route. Comment faisait Lyanna, la haut dans les îles froides et sauvages ? S'était elle épousée avec ce Wynch peureux ? Tant d'années s'étaient écoulées, et je n'avais cessé de lui écrire. Ce serait certes plus complexe maintenant… Mais elle serait ravi de tant d'aventures n'est ce pas ? Si jamais les lettres lui parvenaient. Si jamais nous croisions des corbeaux…

Je soupirais. Secouant mes bottes maculées de sable, arrangeant mes cheveux, et nouant à mon cou une écharpe. Je n'étais pas frileuse, mais les nuits dans le désert étaient froides, et solitaires. Le deuxième point me dérangeant d'avantage que le premier. J'avais perdu mon bateau et la plupart de mes hommes… Par ma faute. Ils ne m'en voulaient pas, ceux qui restaient, ils me disaient que ce n'était pas ma faute, que eux, je les avais sauvé, mais… je savais que c'était faux. C'était par ma faute que nous nous étions approché des rivages, c'était parce que je voulais voyager découvrir… Parce que je voulais gouter aux saveurs de Braavos et de Lys… Mais non. Ils étaient morts. 18 hommes étaient morts par ma faute et je les pleurerais en silence pour ma vie à venir.

« Au moins tu es gentil. Toi. Tu ne juge pas. » Murmurais-je, en caressant du bout du des doigts le museau du chat sauvage qui me suivait partout. Je l'avais sauvé d'une bête féroce lors de nos premiers pas sur ce continent, et il ne m'avait plus quitté depuis. Il était mon ami…. ? Mon … confident peut être. Red. Il s'appellerait Red.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDracarysMère des Dragons

Daenerys Targaryen

Maison :
Targaryen.
Famillier :
Trois Dragons. Drogon, Viserion et Rhaegal. Ma pouliche gris-argent. / Mes sang-coureurs. Doreah. Jorah.
REPUTATION :
961
Age :
28

MessageSujet: Re: danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages Jeu 10 Oct - 2:49


Askja & Daenerys

J’observais les membres de mon Khalasar, tous autour des braseros et des tentes. J’entendais vaguement quelques mots de ceux qui étaient les plus proches de moi. Je baissais les yeux sur Drogon et Rhaegal, ils dormaient sur un coussin proche d’un des braseros et je les regardais en caressant doucement la tête de Viserion, qui contrairement à ses frères ne dormait pas. Je regardais en direction des marins qui nous avaient rejoints, juste après la naissance de mes petits. Je ne savais pas ce qui les avait poussés, eux et leur capitaine, à rejoindre mon Khalasar, mais j’appréciais qu’ils l’aient fait.

Je me levais, gardant Viserion contre moi, laissant Drogon et Rhaegal dormir. Et je m’éloignais un peu, surveillant quand même du coin de l’œil l’endroit où deux de mes bébés dormaient, je ne voulais pas qu’il leur arrive quoique ce soit. Notre traversée du désert était lente, mais j’étais sûre que nous arriverions à nous en sortir, même si tous ne réussiraient pas, j’en étais consciente. Je soupirais légèrement et je continuais de marcher. Viserion dans mes bras, je rejoignais la jeune femme capitaine.

Je me plaçais près d’elle de façon à pouvoir surveiller, même de loin, l’endroit où j’avais laissé Drogon et Rhaegal.

« Bonsoir. » Soufflais-je, légèrement hésitante je ne voulais pas la déranger, ce n’était pas parce que j’étais une Khaleesi, une princesse, que je pouvais tout me permettre.

« Je ne vous dérange pas ? » Demandais-je, en la regardant, tandis que Viserion semblait regarder le chat qui accompagnait la jeune femme.

_________________


Daenerys Targaryen
La Mère des Dragons
— Drogon (le noir et rouge)
— Viserion (le doré)
— Rhaegal (le vert)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maison :
↓ Volmark ↓
Famillier :
↓ Red, un chat sauvage
REPUTATION :
150

MessageSujet: Re: danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages Ven 11 Oct - 10:42

Le vent se levait dans le lointain, et quelques nuages de poussière étaient perceptibles, malgré l'obscurité ambiante. Le chat sauvage, frottait sa tête contre la paume de ma main dans une gestuelle visant probablement à tenter de me rassurer ou je ne sais quoi, et je soupirais longuement en regardant l'horizon. Est ce que ça avait été un bon choix de se joindre au Khalassar. Kh..alassar ? C'était un mot étrange et j'avais encore du mal avec cette langue…

Autour de moi, quelques bruits de pas se firent entendre, et Red se mit à feuler un peu, avant que je ne lui caresse la tête pour qu'il ne se calme. A coté de moi, venait de s'installer Daenerys, la maitresse de ce convoi. Jeune femme aux longs cheveux blancs, mère des dragons. Elle en tenait d'ailleurs un précieusement contre elle.

« Bonsoir. » Sa voix était douce et hésitante, et elle s'inquiétait de savoir si elle me dérangeait ou pas. Pour ma part, je me fendais d'un léger sourire, la regardant elle, puis son dragon, et ramenant mon regard sur elle. Il était plus poli de regarder les gens aux quels l'on parlait. Ce n'était pas parce que j'étais une fille des îles de fer que je n'avais pas appris la politesse. « Pourquoi me dérangeriez vous ? » J'avais été ravie au premier abord de voir qu'elle parlait le langage commun de Westeros, et pas seulement le Haut Valyrien, ou le Dothraki. Mes lacunes auraient alors étés très gênantes, et pour la compréhension tout cela aurait été difficile.

Cela faisait plusieurs jours maintenant que nous étions la, et nous étions des membres du convoi à part entière, ou presque. Même si je ne me sentais toujours un peu maussade. Le mal de la mer peut être. Mon bateau me manquait, et la liberté accompagnant les flots était ce qui me manquait le plus. Mais la, dans le désert nous étions libres, bien qu'en proie aux cruels éléments, à la chaleur et au froid.

« Les nuits sont longues par ici. La compagnie est appréciée. Puis-je espérer vous offrir conversation ? » Mes tournures de phrases peut être, étaient etranges. Mais, elles en demeuraient largement comprehensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDracarysMère des Dragons

Daenerys Targaryen

Maison :
Targaryen.
Famillier :
Trois Dragons. Drogon, Viserion et Rhaegal. Ma pouliche gris-argent. / Mes sang-coureurs. Doreah. Jorah.
REPUTATION :
961
Age :
28

MessageSujet: Re: danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages Ven 27 Déc - 3:00


Askja & Daenerys

Je caressais distraitement la tête de Viserion qui regardait le chat d’Askja, nouvelle venue dans notre convoi, j’étais heureuse de rencontrer quelqu’un de Westeros. Quelqu’un d’autre que Jorah. Il y avait tellement de chose que je pourrais lui demander, sur Westeros, sur comment était la vie là-bas sous le règne de l’Imposteur. Mais surtout, comment est-ce que c’était réellement. Je ne savais que peu de chose sur ma patrie d’origine et ça m’attristais un peu, j’avais envie de tout connaitre de Westeros.

Askja me sortit de mes pensées légèrement maussades en me demandant pourquoi est-ce que je la dérangerais. « Je ne sais pas, vous auriez pu avoir envie de rester seule. » Répondis-je en continuant de caresser doucement la tête de Viserion.

Je restais un peu silencieuse, malgré toutes les questions que j’aurais pu poser, je ne savais pas vraiment comment entamer une discussion. Pas qu’elle m’intimide bien sûr, mais je n’avais pas non plus envie de l’ennuyer avec des questions.

« Je suis ravie de pouvoir vous tenir compagnie. » Répondis-je en lui souriant doucement. Ça me faisait plaisir, vraiment. Peut-être parce qu’elle était capitaine et que j’avais rêvé pendant de longues années de devenir marin, bien sûr ça avait été un rêve impossible mais ça avait été un beau rêve. « Et je serais ravie que nous puissions discuter. »

Je restais un instant silencieuse, puis je décidais de me lancer.

« Dites-moi... je n’ose pas vraiment en parler avec Jorah, mais comment est-ce qu’est la vie à Westeros ? » J’avais envie de savoir, comment c’était là-bas. Là où j’aurais dû grandir, là où j’aurais dû vivre comme une princesse, heureuse et entourée de ma famille.

_________________


Daenerys Targaryen
La Mère des Dragons
— Drogon (le noir et rouge)
— Viserion (le doré)
— Rhaegal (le vert)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maison :
↓ Volmark ↓
Famillier :
↓ Red, un chat sauvage
REPUTATION :
150

MessageSujet: Re: danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages Sam 18 Jan - 14:58

Son dragon fixait mon chat, et j’osais esperer qu’il ne se prenne pas d’une passion devorante pour la chair feline. Red était mon ami, et j’aurais subi la mort sous les flammes draconiques plutôt que de le regarder mourir. Mais soit, ça n’allait pas arriver n’est ce pas ? Ca serait dommage, et Daenerys savait très bien tenir ses dragons. Ca irait. J’avais confiance en tout cela. Ca irait. Point. Quoi qu’il en soit elle était bien polie, et ça me faisait doucement sourire, tandis que je continauis de caresser mon animal. Il me rassurait. Il était ma famille, tout comme mon équipage, qui s’acclimatait peu à peu au desert et au convoi. Et ce soir, si Daenerys du typhon de la maison Targaryen, me faisait donc l’honneur d’une conversation, et je serais ravie de l’entretenir.

Les sourires étaient aisés pour moi, et je lui en offrais un en reprenant la parole. «  Ne vous en faites pas. La solitude est parfois agréable, tout comme l’est la compagnie. Il suffit de savoir doser un peu des deux. J’apprécierais votre conversation. » La sincérité était une de mes qualités. Parfois trop impulsive, je parlais peut être trop. Mais en général je disais tout ce que je pensais. C’était mieux non ? Enfin qu’importait. Je la laissais donc s’asseoir a coté de moi, et elle brisa le silence qui s’instaurait entre nous, d’une question… Particuliere.

« J’sais pas trop. » Pourtant elle était bien tombé. «  J’veux dire. Je ne sais pas trop par où commencer. Les choses sont différentes selon les régions. Je suis née dans les îles de Fer, où la force est primordiale. Dans une maison pas très grande de la noblesse, et je peux dire que la bas, la vie était belle. Elle ne devait cependant pas l’être pour la plupart des autres familles. Les guerres fratricides. Les pères détestables. La force seule prime. Il y’a tant de régions et tant de choses à dire. Les glaces du Nord, le Mur, ou les beautés désertiques de Dorne. Par où désirez vous que je commence ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarDracarysMère des Dragons

Daenerys Targaryen

Maison :
Targaryen.
Famillier :
Trois Dragons. Drogon, Viserion et Rhaegal. Ma pouliche gris-argent. / Mes sang-coureurs. Doreah. Jorah.
REPUTATION :
961
Age :
28

MessageSujet: Re: danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages Mar 8 Avr - 14:05


Askja & Daenerys

Je caressais doucement la tête de Viserion, mon bébé devait juste être curieux, il ne connaissait que les mains humaines et les chevaux qui transportaient les caisses de transports de ses frères et lui. Il n'avait jamais vu de chat. Nous n'avions que des chevaux au Khalasar, aussi réduit soit-il, ce qui était normal puisque les Dothrakis étaient les seigneur du cheval. Enfin toujours est-il que le chat d'Askja ne risquait rien, mon bébé étant juste intrigué et curieux.

Nous étions assises là, dans la poussière du désert rouge, je m'étais installée de façon a pouvoir voir facilement mes deux autres bébés qui dormaient sur des coussins au chaud. J'étais une princesse, mais je n'en avait pas l'air, j'étais une Khaleesi et j'en avais l'air, j'étais aussi une mère attentionnée pour mes petits. Les seuls enfants que j'aurais, si j'en croyais la prophétie de cette femme, cette maegi. Enfin j'étais la seule a blâmé pour cela.

« Vous avez raison oui. » Répondis-je, la solitude avait parfois du bon, tout comme la compagnie. Surtout quand il s'agissait d'une compagnie agréable.

Nous restions cependant silencieuse pendant quelques minutes, ça n'avait pas été un silence gênant fort heureusement, mais je me décidais finalement a lui demander ce que je n'osais pas demander a Jorah. Parce que je ne voulais pas raviver les mauvais souvenirs qu'il pouvait avoir de Westeros.

Et elle me répondit volontiers, même si elle ne savait pas trop par où commencer. Les îles de Fer, là où elle était née, je restais silencieuse continuant de caresser avec douceur la tête de Viserion qui était blottit contre moi.

« Le Nord et le Mur. » Répondis-je finalement, après avoir hésité un instant, je lui souriais avant de rajouté : « Est-ce que vous l'avez déjà vu le Mur ? » Demandais-je, j'avais envie de tout connaître de ce continent où j'étais née.

_________________


Daenerys Targaryen
La Mère des Dragons
— Drogon (le noir et rouge)
— Viserion (le doré)
— Rhaegal (le vert)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages

Revenir en haut Aller en bas

danny&askja — Quand les paupières n'ont même plus la force des orages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Season :: Essos :: Le désert Rouge-
Sauter vers: