AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Devoirs et allégeances | Balon & Sethen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Ven 29 Nov - 15:09

Nous sommes dans le premier tiers de l'année 299. Le roi Joffrey est le nouveau roi sur le trône de fer, mais plusieurs veulent sa couronne. Renly Baratheon a convoqué le ban du Bief et des Terres de l'Orage et marche, lentement mais sûrement, sur Port-Réal. Le roi du Nord, Robb Stark se bat dans le Conflans et a forcé le puissant Tywin Lannister au repli, sans oublié la capture du Régicide. Inutile de dire que l'atmopshère à Port-Réal est en pleine ébullition. Les familles doivent choisir leur camp. Hier, dans la nuit, le frère de Balon, Donnel, a quitté la ville pour aller rejoindre Renly.

Balon pour sa part avait passé la nuit à réfléchir et à réaffirmer dans sa tête, son choix. Joffrey Lannister, un simple enfant, bien sûr, mais le fils légitime du roi, jusqu'à preuve du contraire. De plus, pas besoin d'être un génie en stratégie pour comprendre que le roi qui a un avantage est celui qui est assis sur le trône de fer, qui porte la seule véritable couronne de roi et qui a pour grand-père l'homme le plus riche et le plus puissant des Sept Couronnes, quoiqu'on dise de lui. La position de son père, cette prudente neutralité, Balon ne pouvait y adhérer.

Alors lorsque le soleil s'était levé ce matin, il s'était extirpé du lit, n'ayant pas fermé l’œil de la nuit. Décidé à se rendre à la cour du roi, il se rasa le peu de barbe qu'il avait avec une dague et fit venir une servante de sa maison afin de l'aider à s'habiller, particulièrement, enfiler son armure et sa tenue plus officielle, épée au fourreau. Après tout, il allait prêter serment au roi, il n'était pas question de se présenter à la cour habillé d'ordinaire.

La salle du trône, l'endroit le plus imposant et le plus somptueux qu'il lui ait été donné de voir. Fin prêt, Balon était dans la file de ceux qui s'adressait au roi, en cette séance royale. Le roi Joffrey était sur le trône, assit d'une manière plutôt nonchalante. Il laissait surtout mestre Pycelle et sa mère, la reine régente Cersei, diriger la séance. Un peu nerveux, il faut le reconnaître, Balon arrivait à contrôler sa timidité et c'est avec une assurance chevaleresque qu'il s'avança vers le roi pour se prosterner, genou au sol, tête baissée et lui jurer allégeance. La reine Cersei eut alors quelques bons mots pour lui, mentionnant sa joie de voir un jeune chevalier courageux et doué tel reconnaître la suzeraineté du seul vrai roi.

-Et j'espère que beaucoup d'autres en feront tout autant, ma reine.

Ce à quoi la reine répondit, avec un sourire qui pouvait cacher la pire des sentences, qu'elle l'espérait elle aussi et que lorsque la guerre sera terminée, qu'elle se souviendra de ceux qui sont restés fidèles. Avec un petit hochement de tête, Balon s'écarta, "enfin", pensa-t-il. Ce moment lui avait paru une éternité. Le jeune chevalier avait regardé le roi Joffrey pendant son serment. Celui-ci était resté, comment dire... inattentif? Distrait? Il ne saurait dire. Difficile de s'attendre à autre chose de la part d'un enfant, pensa-t-il.

Retourné parmi les rangs de la cour, sur le côté, il était en bonne position pour voir les personnes suivantes. D'autres seigneurs de la couronne faisait savoir leur allégeance. Il y eut aussi, parmi eux, un visiteur plus exceptionnel, un garde de Nuit que Balon connaissait: Sethen. Celui-ci réclamait, au nom du Commandant Mormont, davantage de recrues. La reine exprima qu'à cet instant, le royaume a d'autres soucis et que les recrues potentielles devront être utilisées plutôt pour combattre la rébellion. Puis, elle ajoutait que bientôt, ils pourraient bien y avoir une nouvelle vague de recrues aussitôt la guerre terminée, laissant sous-entendre le sort qui attend bien des traîtres...

Peu après, le roi Joffrey se dit fatigué et se retira avec tout le panache qu'on lui connait. Les gens se dispersaient pour retourner vaquer. Balon de son côté parvint à se faufiler vers cette coiffure blonde qu'il reconnaissait aisément, celle de Sethen, que le noir de sa tenue faisait d'autant plus ressortir. Celui-ci avait la mine basse on dirait. D'une main amicale, Balon posa la main contre l'épaule du garde.

-Ne désespères pas Sethen. Tôt ou tard, le roi t'entendra. Espérons que ce soit plus tôt que tard. Et puis, la reine Cersei n'a peut-être pas tord.

Le chevalier faisait allusion bien sûr à cette possibilité que des traîtres soient envoyés au Mur plutôt que de finir comme le pauvre Eddard Stark. Le jeune homme retira sa main, mais seulement pour marcher tranquillement aux côtés de Sethen.

Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Sam 30 Nov - 9:21

- Avec tout le respect que je vous dois ma reine, la menace qui vient du Nord n'est pas à prendre à la légère.

Le Lord Commandeur Mormont avait été clair, je devais convaincre la royauté de nous offrir un contingent militaire, aussi léger soit il. Les voyous, petits voleurs, bardes en mal d'action, et d'autres raclures de la société ne suffisaient plus pour garder le mur de la menace venu d'en haut. La disparition de Benjen Stark, et la découverte de cadavres gelés, avaient sonnés le glas d'une tranquillité oisive dans la quelle certains gardes s'étaient embourbés. Personnellement, je pronais pour une patrouille plus complete envoyée dans les terres enneigées, pour enquêter plus précisément. Mais les ordres avaient été clairs, je devais descendre vers le Sud, et convaincre… Si patrouille il y'avait elle se ferait sans moi, ce qui laissait une vague amertume dans le fond de ma gorge.

Pourquoi m'avoir envoyée ? Aux yeux de beaucoup j'étais un bâtard effeminé, qui maniait malheureusement pour moi, mieux la langue que beaucoup de mes frères. J'avais rejoins la garde par choix, quasiment par conviction, personne ne m'y avait forcé, et peut être que mes discours sonnaient mieux que ceux des autres. Peut être était-ce la raison du choix du Lord Commandeur ? Mais alors que d'autres frères partaient à la bataille, moi je me retrouvais au coeur d'intrigues politiques que je n'aurais jamais voulu imaginer. Port Réal me déplaisait. Les Lannister et le jeune roi Baratheon n'attiraient pas ma sympathie, bien que je ne m'oserais jamais à le dire à voix haute… La mort d'Eddard Stark, avait causé une sourde peine en moi, qui l'avait connu lors de mes visites à Winterfell, et le fait que sa fille soit prisonnière de ce palais et de cruel roi, ne me rendait pas plus heureuse.

Mais voila, j'étais la, et mes mots comme il était facile de le prévoir, tombaient dans le vide, la reine regente, ne voulait pas diminuer la sécurité de Port Réal, au cas où certains tenteraient une attaque… Stannis Baratheon peut être, ou Robb Stark. Le désavantage quand on avait tant d'ennemis c'était que l'on ne pouvait savoir d'où viendrait l'agression, cependant je me retenais bien de parler, alors qu'elle me disait que peut être plus tard nous aurions une vague de recrue. Il ne fallait pas être stupide pour comprendre ce dont elle parlait… Après tout, les bruits de rues racontaient qu'elle avait demandé à ce que Ned Stark soit envoyé au mur plutôt qu'executé. Peut être …  

A ces mots, je m'inclinais, respectueusement, ma longue chevelure blonde bougeant de concert avec ma tête.

- Je vous remercie de m'avoir écoutée, ma reine.

Pas de déblatérations inutiles, il était temps pour moi de me retirer, et je restais tout de même quelques instants dans la foule amassée, pour voir d'autres demandes que certains auraient jugés importantes, se faire refuser avec autant de grâce et de charisme que possible, jusqu'à ce que le jeune roi se retire avec … irrespect comme à ce que j'avais compris être son habitude.

Las, et Blasée, la tête plus basse que d'habitude, je me préparais à repartir, raconter à Alyn à quel point une fois de plus le royaume partait à vau-l'eau, a quel point la garde de nuit était mise de coté et dénigrée au profit d'une guerre qui ne viendrait peut être pas. Et après il me faudrait partir, rentrer vers le Nord avec la seule recrue que j'avais recuperé qui en valait la peine, et une dizaine de garçons qui n'avaient même pas 15 ans, qui mourraient peut être avant d'arriver aux frontières du Nord. Avant de partir, j'essayerais de revoir la jeune Stark, pour savoir si elle avait un message à transmettre à son frère, et nous quitterions la ville à l'aube. Il était plus agréable pour des jeunes gens de voyager en journée. Ensuite nous…

La main sur mon épaule me coupa en plein itinéraire, et les mots amicaux de Balon, dont je reconnaissais la voix, scindèrent mon visage grave d'un sourire un peu désoeuvré. Il s'agissait désormais de ne pas lever le ton, ni dire le fond de ma pensée en ce qui concernait le roi et les personnes présentement au pouvoir, tout en restant le plus sincère possible. Un exercice que je faisais tous les jours. Mentir un peu, sans dissimuler les plus grosses parties de la chose. Se faire passer pour un homme, aidait dans cette réalisation. Tous les jours je mentais ce que j'étais… Enfin.

- Tu as raison. Je suis juste… lasse. Je remonte au Nord dés que possible avec des enfants dont les seuls crimes auront été de voler du pain ou des tartelettes… Ce ne sont pas des gens comme ça qui protégeront le royaume.

L'espace de quelques secondes on pouvait lire la détresse dans mes yeux. Il y'avait quelque chose qui venait du Nord. Personnellement je croyais aux marcheurs blancs et à toutes ces choses la…

- Enfin, comme tu le dis, la Reine n'a peut être pas tort, bientôt le Mur recevra les conséquences de cette guerre.

Je tentais de garder un visage placide et un ton monotone en disant cela. Il s'agissait d'éviter de montrer à quel point je ne cautionnais pas la guerre qui se préparait. La guerre des cinq rois comme ils disaient…

- Et toi Balon ? Que faisais tu la ? Le Roi t'as t'il accordé ce que tu désirais ?

J'étais arrivée plus tard que le début des séances, et je n'avais pas vu les raisons qui avaient poussées mon ami à se présenter aussi joliment appreté devant le roi. Probablement pour prêter serment… Cela dit, ça nous faisait un sujet de conversation, qui déviait de l'incapacité du Royaume à aider le mur, et c'était plus… agréable.

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Sam 30 Nov - 14:45

Si certaines personnes retinrent leur souffle lorsque le Garde de Nuit reprit la reine et tenta, en vain, hélas pour lui, de faire comprendre à sa majesté que les enjeux au Nord ne sont pas moins inquiétants que la guerre qui se prépare. De son côté, Balon eut un mince sourire sur les lèvres. Voilà une personne bien courageuse, une qualité dont la plupart des gens à Port-Réal manque cruellement et ceux qui en ont, ont tendance à se faire décapiter. Néanmoins, les arguments convaincus de Sethen ne suffirent pas à convaincre la reine, tandis que le roi semblait s'ennuyer ferme sur son trône.

La séance royale terminée, le chevalier va retrouver le Garde de Nuit, qui avait la mine basse. C'est certain que rentrer au Mur avec moins d'hommes que ce qui était attendu ne rendra pas heureux le Lord Commandeur. D'ailleurs, le Garde avoua d'être... lasse? Cela fit un peu plus sourire Balon. Petite erreur, il voulait sûrement dire las bien sûr et le noble le reprit.

-Las, tu veux dire.

Balon pouvait être courtois et poli et il l'est, mais avec certains camarades d'arme, il se permet d'être un peu plus familier et en général, les soldats et les gens d'armes apprécient cette camaraderie plus que les jolis vouvoiements plein de hauteur et de bienséance. Sur le reste de ce qu'elle avait dit, le Swann ne tardait pas à se prononcer aussi.

-C'est certain que ce ne sont pas des gens de premiers choix, mais... Naïvement peut-être, je crois qu'en tout homme, il y a un potentiel, des qualités qui le porte à devenir meilleur que ce qu'il est. Pour certain de ses voleurs, c'est l'ultime chance de donner un sens à leur vie. Ne sous-estime pas la dévotion d'un homme désespéré.

Lisant la détresse, la perdition presque de son camarade, Balon tentait de se faire rassurant quant au potentiel des recrues, mais il l'avouait lui-même, il était un homme optimiste, idéaliste peut-être même. Selon lui, la guerre ou ses équivalents permet aux hommes, ne serait-ce que l'espace d'une bataille, d'un combat, de se hisser au-dessus de la valeur que la société veut bien leur accorder. La guerre peut être l'occasion pour un fils cadet de marquer l'histoire et d'honorer sa famille, pour un voleur de devenir un héros.

Le pauvre Sethen de son côté semblait plutôt résigné. Il se ralliait tout de même à son avis et avouait que la guerre pourrait bien apporter son lot de recrues. Optimiste, Balon tapota brièvement l'épaule du Garde. Si l'homme à ses côtés se montrait sceptique vis-à-vis de la guerre, pour Balon, c'était l'occasion de toute une vie, le moment tant attendu de son existence et il était heureux de pouvoir le connaître à un si jeune âge. Puis, elle lui retournait la question et marchant vers la sortie de la salle du trône, le chevalier expliquait ce qu'il était venu faire au Donjon.

-Oh, je ne venais pas demander des faveurs à notre jeune roi. Non, je lui ai offert mon allégeance. Une guerre se prépare et il vaut mieux choisir son camp tôt que tard. Mon père a fait la rébellion aux côtés du roi Robert, mais l'âge et l'expérience l'ont rendu sceptique et peu enthousiaste face à la guerre. Cette fois, il a décidé que Pierhaume restera neutre. Le seul engagement qu'il est prêt à prendre est de défendre la Marche contre toute intrusion dornienne...

Un homme sage son père, dont la santé semble décliner, si Balon a bien lu entre les lignes de sa dernière missive. Le jeune homme n'évoque pas le départ de son frère pour Hautjardin, entre les murs de la capitale, il est préférable de faire attention à ce que l'on dit. Ils venaient de quitter la grande salle et descendait les escaliers qui devaient les conduire à l'extérieur du château royal.

-Mais assez parler guerre et politique. La vie ne se limite pas à ses activités après tout. Tu viens prendre un verre à la taverne? Les Gardes de nuit ont bien le droit de boire, non?
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Dim 1 Déc - 12:49

Je me retrouvais perdue, oh bien sur, arrivant à Port Réal, je savais que je combatais pour des chimères, que jamais le roi et la Reine Regente n'accorderaient à la Garde de Nuit les effectifs qu'elle méritait. Le royaume se complaisait a garder les hommes forts pour protéger des nobles, plutôt que de les envoyer la où ils étaient requis. Les fortifications ne tiendraient peut être… et ma mine était grave, de tant de lassitude. Par chance, une main sur mon épaule avait tiré mon esprit de ces pensées maussades, et mon ami, me fit remarquer avant même que je ne m'en rende compte, que blasée, j'avais fais une erreur qui aurait pu me couter beaucoup. Lasse… Comment prendre quelque chose du genre ? Certains frères jurés ne m'auraient pas laché avec ça.. Sethen l'effeminé, qui parle de lui au féminin; par chance Balon n'était pas comme eux, Balon était quelqu'un de bien, un chevalier courtois, sage et amical, auquel j'adressais un léger sourire.

- Bien entendu. Pardonne moi, je suis fatigué.

L'excuse de la fatigue marchait souvent, et quiconque au fond aurait été fatigué d'avoir du tenir un tel discours face à une personne aussi imposante que Cersei Lannister. D'autant que tous savaient que les Gardes de Nuit ne pouvaient que très rarement profiter des lits confortables des auberges, la fatigue ne s'en faisait que plus sentir. De toutes les manières, Balon ne se questionnait pas sur mon sexe, et c'était mieux ainsi, d'ailleurs le sujet n'était pas la du tout, étant plutôt posé sur les maigres recrues que j'avais pu récupérer. Quelques enfants, une dizaine tout au plus, qui mourraient peut être de froid, ou finiraient empalés pendant les entrainements cruels.  Mes yeux portaient la tristesse que je n'exprimais pas, et j'écoutais Balon et ses discours, non pas naïfs mais plutôt optimistes.  

- Tu as probablement raison, je m'en veux tout de même de ramener ces pauvres enfants vers des régions arides, pour des conditions de vies qui ne seront peut être pas mieux que la prison ou la mort.

Tout le monde le savait, l'héroïsme premier des frères de la garde, se faisait au moment où nous passions serments. Acceptant de ne plus prendre femme, de ne plus prendre titres ou terres, et de dédier notre vie à la protection d'un royaume qui nous méprisait comme il méprisait ses pires engeance. Non, il ne faisait pas bon d'être garde de nuit, et pourtant, certains se portaient toujours volontaires… Des jeunes second-fils parfois, des bâtards de sang noble, des idéalistes en mal de gloire, ou des gens dont le désespoir avait atteint son comble. J'avais été de la dernière catégorie, mais cela ne regardait que moi.

Resignée, je tentais un autre sujet de conversation, un sujet un peu plus… neutre pour moi du moins, au quel répondit mon compagnon, alors que nous marchions pour quitter cette salle qui me donnait des frissons.  La réponse me surprit un peu,  ainsi si Pierhaume demeurait neutre dans la guerre à venir, le jeune Balon lui, avait preté allégeance à Joffrey Baratheon,  et hochant doucement la tête je me fendais d'une réaction simple.

- Je comprends.  Devais-je en déduire que son frère avait fait un choix different ? Peut être. Ce n'étaient pas la mes affaires, et la politique ne regardait que très peu la garde, bien que je du avouer me demander comment allaient mon père et mon frère. Prendraient ils les armes, en fiers vassaux fidèles des Tully ? Oserais-je espérer qu'ils n'y meurent pas ?  En tant que frère juré j'aurais du m'en contrefaire, mais ce n'était tout de même pas le cas. Dix ans sans les voir, et parfois je me sentais attrisée de leur absence… Ou de la mienne.  

Qu'importait. Comme le disait le jeune chevalier, assez parlé de choses fâcheuses telles que la guerre et la politique ! Un vrai sourire, franc, mais néanmoins toujours légèrement resigné, se glissa sur mes lèvres égayant mon visage.

- Bien entendu ! Je connais beaucoup de frères qui déserteraient si l'alcool se retrouvait banni ! Allons à la taverne, si tu en connais une bonne, je dois t'avouer ne pas connaitre Port-Réal aussi bien que je l'aimerais.

D'autant que je n'aimais pas vraiment cette ville. Mais soit. Arrangeant un peu la lourde cape noire, j'accélérais l'allure, pour montrer ma motivation à aller me détendre, et partager un moment agréable avec quelqu'un qui l'était tout autant !


_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Dim 1 Déc - 14:53


Une petite erreur de genre, cela arrive même au meilleur d'entre nous, Balon ne chercha pas plus loin. À prime à bord, il croyait à la bonne fois et à l'honnêteté des gens, jusqu'à preuve du contraire. Le chevalier avait donc hoché de la tête avec un petit sourire et la conversation s'était poursuivie normalement. Le jeune chevalier philosophait un peu sur la nature de tout homme et de son potentiel. Sethen était plutôt d'accord avec lui, ce qui le réjouissait, c'est certain. Tout le monde ne pensait pas comme lui... Il fallait bien un garde de nuit pour croire au potentiel de chacun. Après tout, il était bien placé pour le constater, non? Bien sûr, tous les gardes de nuit ne deviennent pas des hommes valeureux pour autant, simplement en prononçant un serment.

-Tu fais ton devoir, ne t'en veux pas. Puis, ces jeunes ont eu des choix et ils ont opté pour le Mur. Ils ont leur part de responsabilité. La plus grande, si tu veux mon avis.


Bien sûr, entre cela ou mourir, le choix n'est pas difficile et pourtant, il demeure un choix, à partir de là, il faut assumer. Ensuite, la discussion traite plutôt de la situation politique des sept royaumes et de cette guerre qui a lieu. Une querelle entre les Stark et les Lannister a complétement dégénéré une fois le roi mort. Mais les enjeux dépassent ceux de la querelle maintenant. Il est question de qui règnera sur le trône. Pour l'instant, c'est Joffrey qui siège sur ce trône et aux yeux de Balon, cela fait de lui le seul vrai roi, celui a qui obéit la Garde Royale, qui ait une Main et qui veille sur Port-Réal.

Assez parlé politique, Balon avait plutôt envie de se détendre, de parler de tout et de rien, jouer aux dés, aux fléchettes, peu importait. Sethen se montra bien content de pouvoir aller trinquer avec son comparse chevalier. Le Swann rit à la blague du Garde. Du reste, Balon pouvait bien servir de guide, cela ne le dérange pas le moins du monde. Il connait assez bien cette ville, il y a passé plusieurs années, dont celle comme écuyer.

-Bien, je connais quelques endroits. Par contre, je vais devoir faire un petit détour à la maison. Boire en armure officielle, ce ne serait pas convenable. Cela ne te dérange pas j'espère?

Balon parlait du petit détour bien sûr. Sethen n'avait pas trop le choix de toute façon et c'était pratiquement sur leur chemin. Il fallait descendre pour atteindre les quartiers un peu plus attrayant de la ville. Ils arrivent bientôt à sa maison, en fait, c'était un lieu de résidences pour bien des chevaliers, une sorte d'auberge pour ainsi dire. Au cours des derniers jours, elle avait été un peu plus désertée par contre. Ils y entrent, certains saluent Balon au passage, qui leur retourne les salutations et il monte un étage pour trouver sa chambre. Un endroit plutôt modeste, une chambre avec un lit, une fenêtre, un petit balcon. Il y avait bien sûr un coffre verrouillé qui devait contenir ses armes, une armoire et deux autres armures étaient installées sur des mannequins. Balon enlevait l'espèce de chemise au blason de sa famille qui recouvrait sa cotte de mailles et son haut en plaque.

-Tu veux bien me donner un coup de main Sethen?

Il se plaçait un peu dos au garde. Mettre son armure est souvent plus facile que de l'enlever, quoique... Avec un coup de main de Sethen, il pouvait enlever son haut, puis sa chemise de mailles et il enlevait ensuite sa chemise de lin, se retrouvant alors torse nu.

-Merci. J'ai hâte d'avoir un écuyer pour me faciliter la tâche. Quoique... une jolie et jeune demoiselle, ce serait pas mal non plus, ahah!

Balon allait se servir un verre d'eau. Il avait toujours une cruche d'eau propre est quelques verres en bois dans sa chambre. Il en remplit deux d'eau avec la cruche et en apportait un à Sethen, le sourire aux lèvres.

-La chaleur de Port-Réal ne semble pas trop d'atteindre. Cet endroit doit te sembler le paradis à comparer le Mur.

Le chevalier finit son verre en une poignée de gorgée et alla le mettre sur une tablette, avant d'ouvrir son armoire et de se vêtir de nouvelles bottes, une nouvelle chemise et une sorte de pardessus en cuir. De cette façon, il allait pouvoir passer plus inaperçu. Il gardait tout de même son épée avec lui, ainsi qu'une dague au côté de son pantalon. On n'est jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Lun 2 Déc - 7:28

Balon faisait preuve de sagesse, quand la mienne disparaissait sous le poids de ce que je portais sur les épaules. Amener des jeunes gens au mur, n'était jamais une tache aisée, et quand en plus de cela on rentrait tête basse pour annoncer au Lord Commandeur que les renforts esperés ne viendraient pas. Mais soit. Il avait raison. Ces jeunes gens avaient choisis leur destin, en selectionant le mur et la mort, plutot que la mort en prison. Je les protegerais en chemin, les entrainerais du mieux que je pouvais. Le reste... Ca ne dependait plus de moi.

- Et puis qui sait ? Peut être des héros se cachent ils parmis eux.

En tout cas le jeune Alyn lui, n'en était pas un, mais je ne pouvais pas m'empecher de penser à lui. Parce qu'il était different des autres.. Peut etre parce que je l'avais pris pour une fille au depart, ce qui faisait de lui l'inverse de moi ? Ou peut être parce que je ressentais d'avantage d'affinité pour lui que pour tous les autres hommes.. Il me rappelait moi, a l'epoque ou je fuyais mes responsabilités.. Et ce n'était pas quelque chose que.. Qu'importait ! Balon avait raison, il valait mieux parler d'autre chose, et aller passer du bon temps dans une auberge ! D'autant qu'installé ici depuis quelques temps il devait en connaitre des trés bonnes !

- Bien sur !

Et pourquoi est ce que ça m'aurait derangé qu'il passe enlever son armure ? Je comprenais tout à fait. Pour ma part je portais les pieces d'armures legeres en cuir sombre, l'habit noir de la garde, y compris la lourde cape plus derangeante qu'autre chose, mais tout de même pratique pour cacher des épaules parfois trop fines aux yeux des gens.

Ainsi nous nous étions mis en route vers chez lui, ou du moins le lieu où il vivait probablement avec d'autres chevaliers. C'était tout de même legerement similaire a certains dortoirs de chateaunoir. Ca donnait un sentiment de familiarité, et surtout d'appartenance à quelque chose. Ca devait être agréable. Une chambre, un lit, une fenetre et un petit balcon... C'était un foyer confortable, et ça me fit sourire, tandis que mon ami tentait d'enlever son armure. Ne tardant finalement pas à me demander de l'aide.

Hochant la tête, je m'executais, et commencais à l'aider à enlever le haut de plaque, en le detachant comme il fallait. Les armures de chevaliers étaient bien lourdes, et sans ecuyer il était sur que c'était difficile d'agir, comme il ne tardait pas à le statuer. A ses mots, je riais un peu !

- Je suis sur qu'un beau garçon comme toi n'aurait pas de mal à en trouver une ! Encore la faudrait il assez forte pour soulever ton armure !

Ce n'était pas que je denigrais les femmes, mais il fallait reconnaitre que les pieces d'armures étaient assez lourdes, et plus les chevaliers étaient riches et voulaient en montrer, plus elles pesaient leur poids. Enfin, je pensais egalement ce que je disais, Balon était plutot beau garçon, bien que je n'irais pas le dire comme ça, déja que certaines rumeurs au mur, ne me plaisaient pas du tout...

Alors qu'il se promenait torse nu, et que je ressentais de la jalousie en rapport de son torse qu'il pouvait fierement exhiber, je tentais de rester concentrée sur ce qu'il disait, attrapant le verre d'eau bienvenue.

- Je te remercie. Ce n'est pas tant par plaisir que je garde le manteau noir, mais il dissuade les quelques soiffards qui en temps normal iraient chercher des noises à un jeune archer blond et charmant.

A mon grand regret j'en avais déja fait les frais dans diverses tavernes, et par chance, l'habit noir était souvent redhibitoire. Alors, tant pis pour la chaleur qu'il degageait. Soupirant un peu, je laissais tout de même echapper une phrase un rien reveuse.

- Mais je dois t'avouer que ni la temperature de Port-Réal, ni le froid du Mur ne sont mes climats preférés. Ma region me manque souvent.

Ce n'était un mystere pour personne, Rivers, mon appartenance était gravée dans ce nom, et le Conflans était la région pour la quelle battait et battrait toujours mon coeur. Cela étant dit, c'était rare que j'en parle, et desormais je ne savais plus vraiment quoi dire, alors j'attendais qu'il s'habille... Il était le guide aprés tout, moi je n'étais qu'un lointain compagnon venu du Froid du Nord.

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Lun 2 Déc - 22:06

Balon essayait de voir les événements sous des angles positifs, ou sinon, sous ceux d'opportunité à tout le moins. Bien sûr, il aurait été bien que le royaume fournisse à la garde des renforts digne de ce nom, mais en attendant, il ne fallait pas désespéré. Bien sûr, c'est plus facile à dire de la part d'un jeune chevalier qui n'a jamais même vu le Mur au Nord que de celle du Garde de nuit. N'empêche, il se montrait plutôt d'accord avec lui.

-Oui, ou à tout le moins de valeureux gardes. Après tout, on ne nait pas bon chevalier ou bon garde de nuit. Enfin... ce n'est pas ce que je crois.

Il croit que les personnes se forgent au fil du temps. Un peu plus tard, Balon proposait à Sethen de prendre un verre dans une taverne, mais avant, ils devaient passé à l'auberge qui lui sert de résidence, puisque le jeune chevalier voulait se changer et revêtir une tenue plus détendue afin de boire en ville et de profiter du tout sans salir le blason de sa famille. Sethen lui fila même un coup de main qui fut le bienvenue, en attendant d'avoir une demoiselle ou un écuyer pour l'aider. Le garde souligna alors que le beau jeune homme n'aura pas de difficulté à trouver une femme. Le jeune homme eut un petit sourire au coin des lèvres.

-Hey bien si tu es assez fort *Balon rigole, puis ajoute* Mais les femmes, tu sais... j'ai un trait qui ne m'avantage pas. Je suis un second-né, cela ne me rend pas singulièrement intéressant.

Par second-né, il entend qu'il n'est pas l'aîné de sa famille et donc, il n'est pas le principal héritier. N'empêche, Balon ne désespère pas. De toute manière, le célibat est d'un certain avantage, cela lui permet de continuer à rêver d'être de la Garde Royale. En attendant, il offrait un verre d'eau à son invité et continuait de s'habiller, histoire de ne pas trop le faire attendre. Quand il se décrit comme un jeune archer charmant, Balon le regarde un peu plus attentivement. Sethen avait des beaux traits, un peu efféminés, mais tout de même. Il devait plaire à certaines, il y a des femmes qui aiment bien les hommes qui leur ressemblent, dit-on.

-Sont-ils si nombreux? La plupart des gens craignent les Gardes de Nuit. Je ne sais trop pourquoi d'ailleurs.

Balon admire leur dévotion et pour tout dire, Sethen est le premier porteur de noir avec qui il fait connaissance. Il a déjà vu des gardes de nuit venir chez son père et recruter une poignée d'hommes, mais il n'avait pas eu l'occasion de converser avec eux. Ceci dit, ce n'est pas le Mur et ses frères qui semblent manquer au Garde de la Nuit, mais plutôt sa terre natale.

-Tu es du Conflans n'est-ce pas? Le Mur est bien loin de chez toi. Tu as encore des contacts avec ta famille?

Balon se montrait curieux, peut-être un peu trop. La famille était sans doute le plus important en ce monde, en tout cas, c'était son impression. Ses derniers temps, sa famille se divisait un peu plus à l'approche de la guerre, mais aucun Swann n'irait tuer un autre Swann. Une fois habillé, Balon s'approche de Sethen et lui tapote à nouveau l'épaule, l'entrainant avec lui vers la sortie et les rues de la ville.

-Allez, viens. Allons boire, de cette façon, nous oublierons, ne serait-ce un temps, la guerre ou notre foyer qui nous manque.


Une fois sorti de l'auberge, il s'engageait dans une rue d'assez grande affluence, mais bientôt, il prenait une rue plus discrète où on croisait peu de gens, avant d'arriver à un édifice situé à une intersection, édifice qui portait une enseigne au-dessus de sa porte, celle d'un dragon. C'était le nom de la taverne vous voyez: la taverne du dragon vert. L'intérieur était éclairé à la bougie, il y avait un groupe de musiciens qui jouaient dans un coin, de jolies serveuses et les seuls gardes manteau d'or des lieux étaient ivres au comptoir.

-Nous y voilà! Je te paie le premier verre!

En fait, il ignore même si les Gardes de Nuit ont une solde et des moyens de se payer quoique ce soit.
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Mer 4 Déc - 8:21

[HJ : Désolée longueee journée hier j’ai pas pu répondre avant ]
J’aurais aimé retrouver quelque fois le même optimisme que Balon… mais il était encore jeune, et la vie n’avait pas été des plus tendres avec moi. Peut être que je n’aurais jamais du quitter Salvemer, je serais restée une fille bien aimée dans une jolie place forme convenable. Je me serais mariée, j’aurais detesté les moments où mon mari m’aurait touché, et j’aurais fini par me jeter du haut d’une des tours du château où il m’aurait amené. Non, en fait je n’étais pas née pour être optimiste. En revanche j’étais d’accord avec ce qu’il disait, on ne naisait pas bon chevalier, ou bon garde, on le devenait. Cependant, certains avaient en eux l’aptitude necessaire pour manier les épées comme certains manient la plumes. Mon visage demeurait quelque peu pensif, alors que je rajoutais.

- Mais on nait parfois avec les aptitudes nécessaires, ou l’envie de le devenir. Enfin, j’espère faire des hommes de ces enfants, et qui sait, peut être l’un d’eux s’illustrera.

Qui pouvait savoir de quoi était fait demain. Il se pouvait que je n’arrive même pas au mur.. Que je meurre avant, prise dans les frasques de la guerre. Non,  il fallait eviter de penser à trop de choses sombres. De toute façon je n’en avais pas vraiment le temps, l’avantage avec Balon, c’était qu’il était quelqu’un de bien, quelqu’un qui parlait, et qui ne parlait pas que de graves sujets. C’était un chevalier, mais il savait plaisanter un peu, et ça me plaisait assez. C’était pour cela que s’enclenchait une conversation en apparence un peu plus légere. Les femmes, sa grosse armure… Je haussais les épaules en feignant un air vexé.

- Je suis plus fort que j’en ai l’air tout de même ! puis, reprenant mon air serieux alors qu’il me disait ne pas avoir vraiment d’interet pour les femmes par sa nature de second né, je me mordais très fort pour ne pas lui dire qu’une fois tous les premiers fils morts à la guerre les seconds nés deviendraient des proies de choix, preferant opter pour une réponse neutre et plutôt – a ma grande surprise – optimiste Mais cela te rend apte à t’unir avec des femmes qui t’interessent vraiment, plutôt qu’un quelconque atout politique.  Peut être était-ce mon tour d’être idéaliste ? La cape de garde de nuit cachait une grande romantique décue, mais ça… C’était une autre histoire. Je preferais parler d’autre chose, plaisantant sur mon apparence tout à fait charmante un peu. Et les attitudes de certaines personnes derangeantes, qui sans le manteau noir auraient bien voulu voir ce que je cachais sous ma tenue.

- Ils sont assez fréquents oui…. Mais je suppose que l’on nous craint parce que la plupart s’imaginent qu’il n’y’a que des reclus, que des prisoniers ou des criminels dans la garde ; la population oublie les braves volontaires qui s’engagent par conviction.

C’était plus ou moins mon cas la conviction. Ou du moins disons que la garde m‘offrait ce que d’autres n’avaient pas voulu m’offrir, la sensation de faire quelque chose d’utile, d’appartenir a quelque chose de grand.. Et surtout de me dissimuler. Ce n’était pas que j’avais fais quelque chose de mal, du moins … Je.. Qu’importait. Ca n’avait aucune espece d’importance. Perdu dans trop de mélancolie je n’avais pu m’empecher d’evoquer ma région, causant une question de mon ami. Je secouais la tête.

- C’est bien le Conflans oui. L’une des plus belles régions si tu veux mon avis. Petit moment de silence. Non, je n’ai aucun contacts avec eux depuis une décénie.

Enfin comme il disait ce n’était pas la peine de trop penser à ça, et je le suivais silencieusement alors que nous sortions de l’auberge ou il vivait pour aller dans une taverne nommée le Dragon Vert. Les Dragons, ça m’avait toujours fasciné ces creatures, mais la encore c’était un autre sujet.  Et alors que Balon me proposait de me payer le premier verre, je selectionnais une table qui avait l’air sympathique, regardant un peu les serveuses, les bougies, et les quelques personnes émméchées.

- Ca me va.  Je paierais le second. Tu viens souvent ici ?

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Jeu 5 Déc - 15:20


Sethen regagna en optimisme. Faut dire qu'il n'y avait guère de choix, mais il était content de voir le garde de nuit reprendre un peu de contenance. Cette vie sur le Mur... Balon osait à peine l'imaginer et puis, ce qu'il y a au-delà... En même temps, quelle vie! Faite de camarades légendaires, explorer des contrées hostiles, combattre les sauvageons. Pourtant, on sait que l'histoire ne retiendra  pas notre nom, à moins d'un miracle. Or, ce que Balon désire, en quelque sorte, c'est qu'on se souvienne de lui.

-Peut-être, sans doute même. Du reste, on fait avec ce que les dieux nous donnent, c'est certain.


Ce qu'on pourrait appeler des aptitudes naturelles. Certains sont doués à l'arc, d'autres à l'épée ou à la lance. Certains sont chéris des dieux et sont doués dans tous ses maniements. Sans oublier toutes les autres facettes d'une personne. Bien sûr, on peut vouloir s'entêter à être doué dans un domaine qui n'est pas le nôtre, mais cela peut coûter cher en effort pour peu de résultat. Balon croit à ses aptitudes et il est convaincu d'avoir les aptitudes qu'il faut pour être un excellent chevalier. La guerre risquait de le mettre à l'épreuve de manière bien intéressante.

Dans sa chambre, la discussion se poursuivit, les deux hommes étant bien à l'aise. Ils  se connaissaient depuis peu, mais ils semblaient se comprendre à divers niveaux et puis, en règle générale, Balon n'est pas la personne la plus désagréable qu'on puisse rencontrer. Le jeune homme rigole de sa blague et Sethen ajoutait, faussement vexé, qu'il était plus fort qu'il en avait l'air. Sans doute oui! Mais le chevalier resta silencieux, comme s'il en doutait.

-Peut-être, mais ma famille est assez pointilleuse. Je ne crois pas que mon père me laisserait marier une servante de taverne. Je n'ai rien contre elle, mais c'est ainsi... En tout cas, en attendant, le célibat ne me déplait pas. C'est moins... compliqué, de cette façon.

Aurait-il la même motivation à aller à la guerre s'il avait une épouse, des enfants? Sûrement que la motivation ne serait pas la même et puis, il ne pourrait plus considérer sa vie de la même façon. En étant seul, il n'engage que lui, ou presque. Il porte bien un nom après tout et chacun des gestes qu'il pose fait écho à ce nom. Par célibat, il était évident que Balon n'entendait pas la chasteté pour autant! Jeune, pourquoi ne pas profiter de cette jeunesse un peu?

Sethen lui expliqua ensuite pourquoi les gens de la Garde de Nuit sont craints. Bien sûr, le chevalier avait sa petite idée sur la question, mais d'entendre l'avis de son comparse s'avéra intéressant. C'est vrai oui, certains s'engagent par conviction. Il s'est toujours demandé ce que Sethen avait bien pu faire pour se retrouver à porter le noir. Ce qui l'amena à poser cette question:

-Est-ce ton cas?

De s'être engagé par conviction? Faudra qu'il lui raconte un jour le pourquoi du comment quand même. Pourquoi ne pas devenir mercenaire, chevalier-errant, enfin, tant de  choses semblent préférable à prendre le noir. Au fil de la conversation, Sethen finit par évoquer le Conflans, sa terre natale, qui semblait bien lui manquer. C'était un peu triste, mais c'est ainsi. Il faut assumer les conséquences de nos choix. N'empêche, en voyant le regard perdu du garde, Balon ne put que compatir. D'ailleurs, le jeune homme n'insista pas trop sur le sujet, ne voulant pas remuer le couteau dans la plaie. Au lieu de cela, il préféra renouer d'optimisme et dire que ce verre allait leur faire du bien.

Une fois dans la taverne, Sethen allait leur trouver une table et pendant ce temps, le chevalier allait ramasser deux verres de bière, de la bonne bière, qu'il payait de sa poche avec quelques piécettes d'argent, puis gagnant la table et offrait le verre à son camarade de beuverie. Assit, Balon aussi suivit des yeux une serveuse, à qui il fit un petit sourire quand leurs regards se croisèrent, puis, il reporta son attention sur le Garde.

-Jeune écuyer, le chevalier que je servais venait souvent jouer aux dés ici. J'ai fini par prendre goût à cet endroit. Alors oui, je crois qu'on peut dire que je suis un habitué.

Faut dire que cet endroit a quelques qualités intéressantes. Fréquenter par bien des manteaux d'or, il est rare d'y voir des agressions, ce qui n'est pas le cas de toutes les tavernes. C'est surtout un lieu pour les soldats ou les mercenaires qui veulent se désaltérer et profiter d'un repos bien mérité. Les bandits ou les simples paysans ont tendance à aller ailleurs.

-Je me demande... et tu excuseras ma curiosité mais... Cela doit être difficile pour un homme de tenir son vœu de chasteté, non?

Si on lui demandait, par exemple, de devenir un garde royal, il dirait oui sans hésiter, mais c'est certains qu'il regretterait vite certains plaisirs qui lui seraient désormais interdits. Peut-être est-ce un serment plus facile à tenir que ce qu'il ne croit. Peut-être que cela dépend des personnes aussi.

HJ: C'est mon tour d'être désolé du petit délai study 
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Sam 7 Déc - 12:49

[HJ : Et pof ! Re a moi d’être désolée, la fin de semaine a été épuisante ]

La discussion se poursuivait allégrement, tandis que Balon se préparait. Bien sur, nous nous connaissions depuis peu, mais je faisais confiance dans les gens, et je n’hesitais pas à m’exprimer avec eux du mieux possible, c’était agréable de parler avec quelqu’un de bien quelqu’un qui comprenne la vie dure du mur, ou qui se l’imagine, et surtout quelqu’un qui ne semble pas apte à juger comme ça. En tout cas c’était aussi amusant de plaisanter un peu, et de repasser à des sujets plus sérieux, le célibat, les femmes… Je ne pouvais que le comprendre, et hochant la tête,  j’acquiessais.

« Le célibat rend tout plus facile n’est ce pas ? »

Etant garde de nuit , je ne pouvais qu’approuver ce genre de choses. On nous inculquait dés notre prise de l’habit noir, que les femmes n’étaient qu’un divertissement, que nous devions rester seuls pour être le plus efficace. Et puis, il ne fallait pas oublier au final, que je ne voulais plus jamais me lier, une des raisons qui m’avaient poussées a prendre l’habit. Ainsi, je ne serais plus tentée… Comme si de toute façon quelqu’un pouvait me tenter.

Soupirant un peu, j’enchainais ensuite sur les craintes qu’inspiraient les gardes de nuit, et les engagements par conviction. Oh, je ne m’étais pas attendue à ce que mon compagnon ne soit curieux sur mes raisons à moi, mais puisqu’il demandait, je hochais un peu la tête, souriant d’un air mystérieux.

« Peut être bien. En tout cas, on ne m’a pas récuperé dans une prison sale, si c’est ce que tu veux savoir. »

Lui adressant un petit clin d’œil, je m’attendais à ce qu’il pose d’autres questions peut être, et si c’était le cas, je lui répondrais. La seule chose qu’il n’était pas obligé de savoir c’était que sous mes cuirs se cachait une femme, le reste… mon histoire, rien ne m’empechait de la raconter non ? Peut être que ça me ferait du bien, de la dire à quelqu’un, car au final, peu de monde n’était au courant.

Mais soit, la conversation qui s’affaissait un peu alors que nous parlions du Conflans, reprit un ton léger alors que nous partions vers la taverne où nous nous installions. Taverne où visiblement il était habitué. La encore je hochais un peu la tête, gardant mon silence, après l’avoir remercié pour la bière. Silence qu’il rompit d’une curiosité qui me fit sourire, et a la quelle je décidais de répondre avec sincérité. Rien à cacher. Pas grand chose du moins.

« Pour beaucoup ça l’est oui. Il n’est pas rare de voir des gardes sortir la nuit pour aller prendre du bon temps dans des endroits proches, certains bordels l’ont bien compris en s’installant au sud du Mur. Disons que le Lord-Commandeur tolère ces rares écarts tant que l’on ne revient pas avec une femme ou un enfant sur les bras… Après, d’autres comme moi savent se tenir. »

Sourire assez fier. Je demeurais assez heureuse de pouvoir honorer mes engager et ne pas rompre mon serment. Mon honneur rentrait en jeu, et je considérais que l’on aurait du punir ceux qui souillaient l’habit. Après… Certaines choses ne se contrôlaient pas. Buvant une gorgée je rajoutais.

« Mais bon, je dois t’avouer que la plupart du temps nous sommes trop occupés pour penser à tout cela. »

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Lun 9 Déc - 2:40

Sethen et lui étaient tous les deux d'accord pour ce qui était du célibat. C'est drôle de voir qu'on peut appartenir à deux mondes différents et avoir tout de même un bon nombre de points communs avec une personne. Jeune, on tentait de le convaincre qu'en tant que noble, il n'avait rien en commun avec la majorité des habitants de Westeros, encore moins les gens de basse naissance, cependant, Balon avait un avis quelque peu différent. Certes, il y a une hiérarchie, mais il ne faut pas trop regarder de haut le peuple, sinon, on peut vite en subir les conséquences.

-Je ne pourrais être plus d'accord.

En chemin vers la taverne, Balon se montra curieux et chercha presque à savoir ce qui avait pu conduire Sethen à rejoindre la garde de nuit. Faut admettre que cette question était intrigante tout de même. Plus intrigant encore, c'était que le jeune homme aux cheveux blonds laissait entendre qu'on ne l'y avait pas obligé, ou que du moins, ce n'était pas parce qu'il avait commis un crime qu'il était devenu un Garde de Nuit. Voilà un oiseau d'une rare espèce, dirait son père.

-J'admets que cette question m'a effleuré l'esprit. Néanmoins, je ne te sens pas l'âme d'un criminel, bien que je te connaisse peu. Alors quelle était ta motivation ou l'obligation qui a fait en sorte que tu prennes le noir?

C'était une question très personnelle, il le conçoit bien et il comprendrait que Sethen ne réponde pas, mais il lui avait donné l'occasion de poser la question et Balon n'avait pas résisté à cette tentation, qu'il mettrait sur le dos de la curiosité de sa jeunesse.

Un peu plus tard, les sujets devenaient nostalgie, mais bientôt, Balon détourne la conversation vers un sujet plus léger, à savoir, les femmes et la difficulté, selon lui, de devoir respecter certaines parties d'un éventuel serment. Sethen expliquait alors que certains Garde de Nuit ne respectaient pas tout à fait leur serment, mais qu'ils agissaient dans une zone ombragée de ce qui était tolérés. D'une certaine manière, il fallait être réaliste. Faire de ses hommes des mestres n'est peut-être pas la meilleure des idées et encore, même les mestres ne sont pas tous chastes. Sethen quant à lui disait savoir se tenir. Cet homme est un saint!

-Je t'admire mon ami. Même moi, qui suis tout de même un homme d'honneur, je ne sais pas si je pourrais me priver des plus douces sensations en ce monde. C'est peut-être parce que tu n'as jamais connu ce plaisir que tu peux t'en passer si facilement. Mon pauvre ami, cette malédiction est ta bénédiction.


Balon leva son verre à cela. Si c'était le cas bien sûr, mais c'était l'explication la plus logique et cohérente qu'il puisse trouver, bien qu'il s'imagine que certains hommes n'aiment peut-être pas l'acte, ni ressentent ce besoin. Tant mieux pour eux, sans doute. Le jeune homme de son côté doit reconnaître qu'il ne pourrait pas s'en passer sans difficulté.

-J'imagine oui, que la lutte contre les sauvageons vous tient bien occupée. Voilà une guerre bien éternelle. La lutte entre les familles nobles n'est pas moins éternelles par contre. Je me demande ce qui est mieux. Mener une guerre oublié par tous ou mener des guerres éphémères et fratricides.
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Ven 13 Déc - 10:31

[HJ : Coucou, je suis navrée je n'ai pas pu répondre avant. TRES Longue semaine ;_; ]

Le célibat était la voie de la facilité. Mais après avoir vu la mort au plus prêt. Après avoir perdu ce qui était le plus cher. C'était la solution la plus agréable que j'aurais pu choisir. Il n'y'avait pas lieu d'épiloguer. D'ailleurs, nous étions du même avis Balon et moi, quelles que soient nos raisons, et le silence se fit alors que nous reprenions la route. Cependant, la question venant brisa mon silence, alors que j'étais amenée à une grande réflexion. Devais-je répondre par la vérité ? Qu'avais-je a cacher ? L'humour dissimulerait il le reste ? Après tout… Ce n'était pas la peine de mentir, et trop de mensonges pourraient changer trop de choses. J'esquissais un triste sourire alors qu'il insistait plus ou moins.

« C'est une longue histoire, que l'on pourrait résumer à quelques mots, un coeur brisé. Non pas que je ne sois un éternel romantique, mais… l'histoire est plutôt banale. Deux personnes qui ne devaient pas s'unir se sont retrouvées et liées, les frères de la plus fragile l'ont retrouvée, et punie à leurs manière devant l'impuissance de celui qui aurait du la protéger. Se sentant coupable, il a pris la décision de protéger le royaume, et de ne plus jamais se retrouver dans une telle situation. »

La véracité de mes dires me prit le coeur et je tournais le regard quelques instants. Amere. Outre le fait que je n'étais pas un homme au fond, l'histoire était on ne peut plus vrai. Et on ne peut plus douloureuse, malgré les années qui s"étaient écoulées. Cinq ans. Cinq… Ans. Je me sentais tellement mal. Tellement triste. J'avais tenté de ne plus y repenser, mais c'était trop tard peut être. Qu'importait.

La conversation changea. Les sujets devinrent tristes. Puis plus gai. Plus curieux aussi alors que nous commencions à boire, et Balon me prenant a tort pour un saint homme n'ayant jamais connu les femmes, apporta sur mes lèvres un sourire fier et un peu joueur.

« A vrai dire, ce n'est pas tout a fait ça. Mais ma perfection est devenue un souvenir chéri, et aucune femme n'arrivera jamais à sa cheville. Et puis ! Ce n'est pas plus mal, ça laisse plus de temps pour des occupations intellectuelles. Ou barbares. Au choix »

Un petit sourire sur mes lèvres, je ne voulais pas que la conversation soit trop déprimante, et en liant mes dires aux dires précédents alors que nous marchions, il comprendrait bien vite que la seule femme que j'avais jamais aimé, était morte. C'était fini. Qu'importait ? Le passé était lointain ? L'avenir était devant nous. Et sa réflexion, me fit également penser.

« En tant que bon garde, je te dirais que notre lutte est plus noble. Plus justifiée peut être. Les guerres fratricides m'attristent, et celle qui menace se presage plus terrible que toutes celles du passé… »

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Mer 8 Jan - 15:10


Ah l'amour..., c'est la raison qui semble avoir précipité Sethen au sein de la Garde de Nuit. Une peine d'amour surtout, ou un amour impossible, allez savoir. Le cœur brisé par son échec d'avoir pu protéger sa bien-aimée, Sethen décida de protéger le royaume en rejoignant la Garde. Sans doute était-il tombé dans une sorte de disgrâce. Voilà pourquoi l'amour ne vous attire que des problèmes. Balon aussi a compris cette leçon à ses dépens. Le jeune chevalier sentait surtout combien ressasser ses souvenirs affectait Sethen et il prit un peu pitié pour lui.

-Sage décision j'imagine, quoique sévère. Nous vivons dans un monde trop cruel pour l'amour.

Lâchait Balon comme un trait de philosophie, à la fois pour conclure ce sujet et pour en dire ce qu'il en pensait, sans se montrer plus curieux. Il n'avait pas besoin de noms, ni de détails, l'histoire était là, les motivations de Sethen étaient dites et celui-ci n'avait donc rien d'un criminel. Sa compagnie n'en était que d'autant appréciable.

Heureusement qu'il y a des tavernes pour égayer la vie des hommes. D'avoir Balon ne revient pas sur cette triste histoire et tentait plutôt d'avoir des conversations plus amusantes, toujours curieux qu'il était de connaître les conditions de vie des Gardes de Nuit. Comme cette privation des femmes qu'ils devaient suivre. Apparemment, Sethen n'était pas aussi saint que ce qu'il avait pu laisser entendre au départ. Ce n'est pas l'ignorance qui le protégeait non, puisqu'il semblait avoir connu son lot de plaisirs. Logique, puisqu'il avait eu au moins une liaison.

-Ah, je vois, tu es un homme aux pensées occupées alors. Je ne crois pas avoir connu de perfection qui me satisfasses à ce point.

C'est peut-être qu'il n'a jamais vraiment été amoureux. Pourtant, il a tout de même connu quelques beaux morceaux de femmes, mais rien de marquant au point d'occuper toutes ses pensées. Peut-être y manquait-il le véritable amour? De toute façon, il préfère s'en passer et être libre de ses ambitions.

La guerre est un sujet de discussion courant à Port-Réal depuis quelques temps. Elle est sur toutes les lèvres, les paris sont ouverts. Pourtant, il y a une guerre, loin au Nord, qui n'a jamais cessé et qui ne cessera jamais, celle que l'homme en face de lui et les siens mènent depuis des temps illustres. Bien sûr, Sethen considérait sa guerre plus noble. Balon en sait si peu de choses qu'il n'oserait le contredire. En revanche, il s'intriguait de savoir pourquoi Sethen croyait que cette guerre allait être plus terrible que les autres.

-Tu crois? C'est vrai que cette fois-ci, il n'y a pas deux prétendants au trône, mais bien cinq. Pour le moment, la guerre a surtout lieu dans le Conflans, encore une fois, mais fort probablement qu'elle se propagera, oui.

Son verre déjà terminé, à force de converser, d'échanger, un verre était vite passé, il faisait signe à la serveuse. Sethen ne lui avait-il pas dit qu'il paierait le second verre?

Spoiler:
 


Dernière édition par Balon Swann le Dim 12 Jan - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Dim 12 Jan - 10:32

 L’amour. Une question de romantisme. Quelque chose comme ça. Toujours était il qu’il était douloureux de se plonger dans le passé, mais je le racontais tout de même. De manière plutôt brève. Sans trop de détails. C’était néanmoins la, et la curiosité de Balon étant satisfaite, il n’épilogua pas, ce qui me tira un sourire.

« C’est bien vrai.»

A ce sujet, la conversation était close. Il n’y’avait pas besoin d’épiloguer, et Balon était fort aimable sur ce point. La taverne était la, et il y’avait maintes autres conversations que nous pouvions avoir. Les femmes, bien que ce sujet soit étrange pour moi, l’alcool, les guerres, et toutes ces choses comme ça. Je souriais un peu à sa réaction d’ailleurs.

« Tu trouvera peut être ! Nous buvons à cela. »

Je n’aimerais plus jamais. Je m’y étais fais. Ce n’était qu’un souvenir horrible et déprimant. Ce n’était pas non plus quelque chose qui m’empêchait de vivre, j’étais heureux d’être garde de nuit. J’étais heureux de faire quelque chose de bien de ma vie, de me dédier au royaume. D’autres ne l’auraient pas été. Mais d’autres n’étaient pas moi.

Le sujet se tari, et passa sur la guerre, finalement je préférais. Parler des femmes me mettait presque mal a l’aise, et la guerre était un sujet banal en notre époque. Je soupirais un peu, finissant mon verre, en répondant à sa question. Croyais-je vraiment que cette guerre serait terrible ? Je hochais la tête.

«  Les Lannister n’ont pas tendance à être réputés pour leur clémence. Et le petit roi est plus lion que cerf ! Enfin… nous verrons bien je suppose; ou plutôt tu verra, moi, je ne vais pas tarder à rejoindre le nord. »

J’avais peut être un peu trop parlé. En même temps il fallait reconnaitre que toute mon enfance durant, pendant 15 ans en réalité, j’avais vécu en considérant les Tully comme ma seule allégeance. Puis j’étais allé au Nord, et j’avais découvert que mon allégeance pouvait également aller aux Stark. Puis au Mur. Les Lannister n’étaient que des figures dont les légendes sans pitiés parlaient; et… enfin, je m’assombrissais un peu en pensant au Conflans.

« Le Conflans oui… » Ma région, celle de mon père, de mon frère, mon coeur saignait presque à l’idée que les terres si belles soient tachées de rouge. «  Enfin, comme toutes les guerres, nous ne pouvons savoir comment elle finira. L’essentiel serait qu’elle soit brève. »  

Mais qu’importait ? Nous étions ici pour passer du bon temps ! Pas pour avoir l’air si grave, alors qu’il rappelait la serveuse, je nous recommandais la même chose, payant cette fois, car oui, je n’étais peut être pas un homme, mais j’étais quelqu’un de parole !

HJ:
 

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Mar 21 Jan - 23:38

Sethen était d'accord avec lui. Westeros n'était pas un endroit où il faisait bon d'être amoureux. Il l'avait vécu, son camarade de la garde de nuit aussi. C'était une leçon qu'on apprenait dans la jeunesse et qu'on tentait de retenir une fois plus mature. Néanmoins, il y en a qui succombe encore et toujours à ce poison, à cette illusion.

Les deux hommes d'accord, ils changèrent de sujet et par les temps courent, ce ne sont pas les sujets qui manquent, avec la guerre qui se prépare, les rois qui se font couronner au quatre coins des royaumes et tout le reste. Ils trinquèrent aussi à cette femme que Balon trouvera peut-être un jour, ou pas, peu lui importait en fait, il n'en faisait pas son ambition première et il fallait revenir à sa conversation précédente pour comprendre. C'est avec le sourire que le chevalier trinqua avec le garde de nuit.

La conversation se porta ensuite sur la guerre, sujet quelque peu inévitable. Sethen a l'avantage de pouvoir être un vrai neutre, puisqu'il a déjà la guerre au-delà du Mur qui l'occupe bien assez. Cependant, pour ceux plus au sud, la neutralité n'est pas vraiment une option, à moins de vouloir passer pour des pleutres. Balon était néanmoins curieux de savoir quelle analyse faisait un œil extérieur de tout cela. Si Joffrey est encore roi, c'est parce qu'il a le soutien de la plus riche et probablement la plus puissante famille de Westeros, les Lannisters et les rumeurs des origines du roi sont mêmes parvenues aux oreilles de ser Swann, seulement, il est mauvais de les évoquer entre les murs de la capitale. Moins le roi, c'est plus la ville qu'il sert et indirectement, sa famille également.

-Tu croiseras alors peut-être le jeune Loup sur ton chemin. Ce qu'on dit sur lui est des plus intrigants.


Mi-homme, mi-loup et autres sottises du genre. Balon ne croit pas à la magie et certainement pas à cette histoire d'homme-loup. Cependant, il faut rendre à Stark ce qui lui revient, à savoir, qu'il a vaincu une armée Lannister, mit fin au siège de Vivesaigues, capturé Jaime Lannister et forcé à la retraite le puissant Tywin Lannister. Beaucoup n'auraient pas pariés sur un tel retournement de situation.

Tandis que le jeune chevalier évoquait les terres du Conflans, il sentait son interlocuteur un peu plus perdu dans ses pensées. Peut-être était-il triste à la pensée de savoir les siens en guerre, tandis qu'il se contente de faire des vas et viens entre le Nord et le Sud? Mais n'est-ce pas lui qui disait que sa guerre était plus importante que la sienne? Au final, peu importe les guerres, elles nous affectent tous de la pire des façons... ou de la meilleure, c'est selon.

-Pas trop tout de même. J'espère pouvoir faire mes preuves en dehors des tournois.

Balon rêve de se battre sur un vrai champ de bataille depuis si longtemps, il ne compte pas rester en retrait durant celle-ci et plus elle est longue, plus il aura de chance de se couvrir de gloire sur les champs d'honneur. Assez parlé de la guerre des Cinq Rois, il y avait une autre guerre qui l'intriguait et dont il savait bien peu de choses. Or, il avait une chance unique de s'informer un peu plus sur le sujet. Esquissant un petit sourire à l'adresse de la serveuse, il reporta ensuite son attention sur Sethen.

-Parles moi donc de ta guerre. Que se passe-t-il au Mur?

Encore une fois, il invitait le garde de nuit à lui raconter des histoires. Avoir une telle connaissance dans ses cercles est unique après tout. D'où il vient, les terres de l'Orage, il est très rare d'y croiser des gardes de nuit. Quelques prisonniers ou exilés partent pour le Nord et on ne les revoit jamais plus.
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Jeu 23 Jan - 18:57

Autant changer de sujet. Parler de nos amours perdus et des soucis que les relations causaient n’était pas vraiment la meilleure des conversations, et elle avait le mérite de me mettre dans une déprime noire. C’était à cause de cela que j’avais rejoins la garde de Nuit. A cause de cela que… Qu’importait. Nous trinquions. Nous parlions. Il y’avait tellement de sujets, et tellement de choses à dire autre que cela. Que ce n’était pas vraiment dérangeant. La conversation allait bon train et ne me dérangeait pas.

La guerre vint soudains le tapis, et il évoqua le jeune Loup. Robb Stark. Le Roi du Nord comme on disait. Cette pensée me fit sourire, et je repensais aux exploits qu’il avait accompli. Je repensais aussi à ce que l’on disait, que les Mallister étaient bien impliqués dans la guerre aux cotés du roi Loup, et que…Enfin ça n’avait pas d’importance, je me fendais d’un léger sourire.

«  C’est en effet bien probable. Ce n’est pas comme si il y’avait beaucoup de chemins pour remonter vers le mur. »

Si tant est que j’y remonte, mais cela, c’était une autre histoire dont je ne voulais pas du tout parler. D’ailleurs évoquer le Conflans me faisait doucement soupirer. La déprime peut être. L’idée que je n’étais pas une bonne enfant. Mais.. Qu’aurais-je pu faire ? Etant femme, mon pere m’aurait laissé au château avec les autres filles, je n’aurais pas pu lutter pour ma terre natale, pour ma famille, pour ma patrie. Je n’aurais pas pu m’illustrer aux cotés des autres bannerets des Tully, et je n’aurais pas pu faire ce que je désirais le plus ardemment. Me battre. Alors j’étais la. Et je me retrouvais témoin neutre de la guerre à la quelle j’aurais aimé participer. Esperant qu’elle soit brève.

Ce qui ne semblait pas être le cas de Balon. Qui lui, désirait faire ses preuves. Ce que je pouvais aussi tout a fait comprendre.

«  Vu les circonstance,s je pense que l’occasion se présentera »

Et peut être que de mon Mur, je m’inquieterais pour lui. Esperant qu’il s’illustre en survivant, et non pas qu’il devienne un héros posthume. Je n’avais pas beaucoup d’amis, je n’avais pas envie de les perdre. Je ne dis cependant rien. Il avait lui aussi des questions, et puis, on pouvait passer à autre chose, en commandant une nouvelle tournée. Que je paierais cette fois.

«  Oh tu sais, je doute que ce soit aussi passionnant que ce que l’on raconte; cependant… Les temps sont durs. Des patrouilleurs disparaissent de plus en plus, et l’on raconte que les sauvageons se réunissent en masse… et qu’ils organisent une armée. J’aurais aimé t’en dire plus, mais je suis partie au moment ou un groupe de patrouilleurs était envoyé de l’autre coté. J’en saurais probablement plus en rentrant. »

Je me tus quelques instants, et attrapant la consommation que la serveuse nous avait nouvellement amené, je jouais un peu avec le verre. Distraite.

« Quelles régions aimerais tu visiter toi mon ami ? » C'était peut être une question stupide. Mais... c'était une question, une conversation, quelque chose comme ça non ?

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Mar 4 Fév - 2:58

Sethen ne semblait pas apeurée à l'idée de rencontrer Robb Stark. Il n'est guère populaire par ici de l'appeler Roi du Nord. Balon rêverait de croiser le fer contre cet adversaire. Abattre un roi... il n'y a rien de plus prestigieux à accomplir sur le champ de bataille. Ceci étant, le jeune doit être bien entouré de vieux et les gens du nord ont bien des défauts, mais ils savent se battre. Les froids de l'hiver les rend plus rudes encore. En tout cas, avec un sourire un peu effacé, le jeune chevalier avait acquiescé, sans rien ajouter de plus à ce sujet.

Deux gens aux destins différents, aux points de vue qui l'étaient tout autant. Balon voulait faire ses preuves, c'est vrai. Pour un chevalier, il n'y a pas dix mille façons de gagner le respect d'autrui et on ne passe pas une vie entière dévouée à l'entraînement, l'art de la guerre, sans espérer mettre le tout en pratique. Il n'est pas un chevalier du Bief, qu'on se le dise! Sethen quant à lui ne s'inquiétait pas. La guerre lui offrira certainement une occasion de se démarquer et il avait bien raison. Tôt ou tard, la garnison de Port-Réal sera appeler à se battre.

-Je pense aussi. Je saurai alors rapidement si je suis un combattant aussi valable que ce que l'on dit.

Même pour lui, ce sera une sorte de test, de baptême du feu. Que vaudra-t-il réellement, lorsque les flèches pleuvront, que les hommes mourront, qu'il aura à transpercer de son épée combattant après combattant? On verra, se disait-il. En attendant, il ne pouvait que se préparer du mieux qu'il le pouvait. Une nouvelle tournée et Balon posait de nouvelles questions, toujours curieux d'en savoir plus sur le monde. Le récit que lui faisait Sethen de ses sauvages se rassemblant pouvait tout de même être inquiétant. Une autre guerre se profilait alors que celle des rois commençaient à peine. Décidément, lorsque l'orage frappe, les éclairs n'attendent pas.

-Les sauvageons... Je n'en ai jamais vu, j'ai seulement lu sur eux. On dit toute sorte de choses, qu'ils sont cannibales... Bah, vous les repousserez bien, vous l'avez toujours fait.

Il n'y avait pas vraiment lieu de s'inquiéter, le Mur est infranchissable, cela, tout le monde dans les Sept Couronnes le sait. En mentionnant le cannibalisme, le jeune chevalier avait hausser des épaules avec un air sceptique. Les gens sont si superstitieux parfois. Puis, il y eut un petit silence et Balon en profita pour prendre une gorgée de son deuxième verre, un brin songeur à la question de Sethen.

-Ce n'est pas une région de Westeros mais... une cité libre, j'avoue que l'exotisme de ces cités m'intriguent. Elles semblent si... différentes d'ici. Si j'étais un autre homme, je dirais peut-être Dorne... peut-être.

Tout naturellement, il retournait la question au garde de la nuit.

-Et toi? Une région particulière en tête?


Pierhaume est une belle ville, Sethen aimerait peut-être la voir un jour et le château des Swann est imposant, une forteresse imprenable à ce jour. Ce n'est certes pas Accalmie ou le Donjon Rouge, mais tout de même, après Accalmie, c'est le plus grand château des Terres de l'Orage. Un monument et un gage de la pérennité de sa famille, les gardiens de la Marche.
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Mallister
REPUTATION :
614

MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen Sam 22 Fév - 11:26

[ Vraiment, pardonne moi pour ce délai. Grippe + Soucis au boulot + Gros manque de motivation ._. ]

Il allait de soi que Balon aurait l’occasion de faire ses preuves probablement plus tôt que prévu. La guerre viendrait à Port Real, ou les guerriers de Port Real iraient à la guère, quelque chose comme ça. Et alors mon ami connaitrait le bapteme du sang et du feu, connaitrait la frénésie des combats. Ce n’était pas quelque chose que je lui souhaitais, mais lui le voulait, alors, je n’avais rien à dire, et mon sourire se fit encourageant.

«  Et je ne doute pas que tu le sois ! Bientôt partout on chantera tes louanges ! Buvons à celles ci ! »

C’était une façon comme une autre d’engager une nouvelle tournée. Et de commencer à parler d’autre choses. Ce qui se passait au nord n’avait rien d’engageant, et je n’en savais finalement pas beaucoup que quelques racontars, mais tout de même, probablement plus qu’un guerrier du Sud, un guerrier de l’Eté comme les Stark les appelaient souvent. Et parler des sauvageons était tout de meme quelque peu inquiétant. Du moins pour nous les gardes de Nuit. Pour le reste du monde ça n’avait rien de dangereux, rien d’inquietant, pour le reste du monde, il y’avait le mur, et il y’avait nous. Nous étions le rempart. Nous étions les héros. Quelque chose comme ça, et sa réaction me fit doucement sourire.

«  Oui, je ne m’inquiete pas pour cela. La Garde de Nuit n’est pas prête de tomber. Et le mur non plus. »

Je n’épiloguais pas non plus sur le cannibalisme des sauvageons, certains l’étaient probablement; d’autre, m’avaient semblés plus civilisés, c’était des choses à voir, du cas par cas, des choses comme ça.

En tout cas la conversation prenait des allures touristiques et ça me plaisait. Moi qui avait aimé voyager, visiter le Bief pour des recrutements, visiter tout le Conflans et le Nord, j’aimais les régions et leurs paysages variées, et je comprenais l’attrait que les cités libres pouvaient avoir pour Balon. Un sourire se fit sur mes lèvres quand il me posa la question. Il était l’homme adapté à qui parler de mes gouts.

«  Je dois t’avouer, que visiter les Terres de l’Orage est mon plus grand rêve, mais jusqu’a présent je n’ai pas encore eu l’occasion d’y être envoyée. »

Peut être que ça viendrait. Si nous survivions à la guerre.

_________________

Reaching for you I know you're out there somewhere. It's too dark, I'm so cold I know I had to come here. Every broken dream that I leave behind, keeps me going on keeps me running blind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Devoirs et allégeances | Balon & Sethen

Revenir en haut Aller en bas

Devoirs et allégeances | Balon & Sethen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Season :: Corbeille-
Sauter vers: