AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: (myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ? Sam 4 Jan - 12:22

 
Contes d'ailleurs et d'autrefois

Myria Ferboys & Brynden Nerbosc

Le soleil heurtant ma forme endormie, me réveilla brusquement, et une sensation étrange dans mon palais me fit supposer que la journée allait être différente. Il fallait reconnaître une chose, depuis que Robert Baratheon, feu le roi, avait péri, et que son fils avait pris les rennes d’un royaume trop vaste et trop rebelle pour lui, les jours à Port Réal étaient les mêmes. Je me languissais de ma région, et de celles que je n’avais pas encore pu visiter. Je me languissais de partir loin, mais je ne le pouvais pas, j’avais prété serment à feu le roi Robert, j’étais devenu chevalier, et c’était à Port Réal que je devais accomplir  mes taches.  

Quelques moments passèrent, et je me levais enfin. Decidé et motivé. J'avais des choses à faire aujourd'hui, beaucoup de choses à faire. Les choses étaient ainsi décidées dans ma tête, je me rendrais à l'auberge ou demeurait lady Ferboys, Elle m'avait promis des histoires de Dorne, et Dorne était la région qui me faisait rêver. Alors oui ! C'était une belle journée qui se levait. Qu'importe les Barathéon, les Lannister, qu'ils aillent tous au diable, le conteur Nerbosc reprenait du service ! Et qu'importe ce que pouvait penser mon très cher père aussi.

C'était ainsi qu'aprés m'être preparé, me vêtissant d'une armure légère, avec la tunique brodée du blason des Nerbosc, ce magnifique arbre entouré de corbeaux, dans les teintes rouges et blanches qui le rendaient encore plus beau; et accrochant l'épée et son foureau à ma ceinture, je sortais; passant la main dans mes longues boucles, pour les dociliser un peu. Je m'étais bien apprété pour la jeune femme, qui méritait tout le respect et toute la courtoisie du monde.

La route se passa sans encombre, et enfin je frappais à la porte de la chambre de la petite auberge ou elle logeait. Lissant un peu ma tunique, espérant être bien présentable. Et espérant aussi ne pas la déranger et qu'elle n'ait pas de compagnie. A peine la porte s'ouvrait elle que je parlais. Un peu trop peut être. « Lady Ferboys, je suis navré de vous deranger.»
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Ferboys
REPUTATION :
463

MessageSujet: Re: (myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ? Sam 4 Jan - 23:05

Bien qu'elle avait quelques petites choses de prévues pendant la journée, elle n'avait pas spécialement d'activité dans la matinée. Elle en avait profité pour prendre le temps de s'habiller correctement et de brosser ses cheveux qui reposait librement sur ses épaules. Elle avait fait monter une miche de pain et un pichet de lait de la cuisine de l'auberge. Le tout était étalé sur la table en attendant que la faim ne commence à la tenailler.

Elle sursauta quand elle entendit quelqu'un toquer à sa porte. Elle y réfléchit un instant mais, non, elle n'attendait personne. Sans un bruit, elle sortit sa dague du fourreau camouflé sous ses jupes et cacha l'arme dans son dos. Si les choses tournaient mal, elle n'aurait pour elle que l'effet de surprise. Quelques pas et elle était devant la porte, la pièce qu'elle louait n'était pas énorme. Elle ouvrit la porte, avant de reconnaître un visage familier qui s'excusait de la déranger.

« Ser Brynden, comment vous portez-vous ? »

Elle tenta de masquer la surprise dans sa voix. Elle avait l'air maline, maintenant, avec son poignard à nu. C'était un ami qu'il y avait derrière la porte et pas un bandit ou un assassin quelconque. Elle se recula pour le laisser passer, cherchant mentalement une excuse pour pouvoir aller derrière le paravent et replacer cette stupide lame à sa place.

« Vous ne me dérangez absolument pas, entrez je vous en prie. »

Voyant le pain et le lait toujours sagement sur leur plateau, elle s'assit et commença, nonchalamment, à couper des tranches de la miche. Deux pour son invité et deux pour elle. Voilà. Le couteau avait trouvé sa place finalement. Ce n'était pas une arme très ouvragée, pas comme celle qui était dans sa botte. Ça ne passerait inaperçu en théorie. Avec un sourire, elle lui proposa :

« J'allais passer à table. Auriez-vous faim ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ? Lun 6 Jan - 21:05

Rendre visite à Myria Ferboys m’était venu comme ça. Je devais avouer y avoir réfléchi longuement pendant les soirées d’oisiveté. Mais je n’avais pas encore franchi le pas. Que tout cela ne soit pas pris d’une maniere dérangeante, j’étais juste enjoué à l’idée d’aller voir la jeune femme pour lui demander de me conter des légendes de sa région qui me fascinait. La rencontre avec Lionel m’avait plu. J’aimais la Dorne, et j’aurais revé d’y aller. Peut être y partirais-je, oubliant mes obligations. Après tout, Baratheon était mort, et cet avorton qui était sur le trone…. Non. Ne disons rien.

Devant la porte, je me demandais finalement si cela avait été une bonne idée. J’étais un chevalier par les anciens dieux ! J’aurais peut être du me faire annoncer… Ou quelque chose comme ça. Je n’avais pas envie que ses voisins de palliers ou d’autres personnes mal intentionnées ne s’imaginent qu’elle puisse avoir une relation secrete avec le roux des Nerbosc. Cela aurait été mal venu. Je n’étais même pas vraiment roux. Disons châtain. En tout cas j’avais de splendides cheveux frisés. Et un gros nez. Euh non, ne parlons pas de ça.

La porte s’ouvrit, découvrant la jolie jeune blonde, dont l’air surprit ne m’etonnait pas. J’aurais du m’annoncer. Me mordant vaguement la lèvre, je haussais les épaules un peu penaud.

« Je suis vraiment navré. J’aurais du me faire annoncer, ou chercher à savoir si vous n’etiez point occupée. Ou accompagnée. » Je m’en serais vraiment voulue qu’elle… ne soit point apte à me recevoir. Cela dit, je n’avais pas l’air de la déranger, et j’en étais soulagé. Un peu géné. Mais soulagé tout de même. Tant et si bien que je ne remarquais pas vraiment son trouble.

M’avancant tandis qu’elle me laissait passer, prenant soin de fermer la porte derrière moi, j’incliansi doucement ma tête, dans un signe de respect.

« Je vous remercie. Je dois avoué avoir été pris de l’impulsion de venir vous voir. Ce n’était peut être pas assez réfléchi. »

Trop courtois. On ne me referait pas. J’étais de plus légèrement mal à l’aise avec les femmes, que je respectais bien trop. N’épiloguons cependant pas. Elle s’asseyait commençant à trancher un pain, avec un couteau que je ne l’avais pas vu sortir, m’invitant à m’asseoir de même, ce que je faisais.

« Ne vous en faites pas, j’ai déjà déjeuner. » Par respect je mangerais cependant ce qu’elle m’offrait, si elle insitait. Mon père, m’avait bien elevé. Mais quoi qu’il en soit, je n’étais pas ici pour cela.

« Vous plaisez vous en ville ? »
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Ferboys
REPUTATION :
463

MessageSujet: Re: (myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ? Ven 10 Jan - 21:01

Il se mordillait la lèvre d'une charmante façon et affichait un air penaud, triste de l'avoir dérangée, sans doute. Le visage de Myria afficha une expression amusée, tant par la tête que faisait Brynden que par la situation. Devant ses efforts pour le mettre à l'aise, il commença un peu à se détendre et elle poursuivit pour être certaine qu'il comprenne que ce n'était pas la peine de s'en faire. Après tout, il lui avait sans doute sauvé la vie, c'était la moindre des choses qu'elle lui accorde ce qu'elle pouvait d'hospitalité.

« Il ne faut vraiment pas vous en vouloir, les braves chevaliers sont toujours les bienvenus chez moi. » lui dit-elle en souriant pour tenter de le rassurer. Regardant autour d'elle elle ajouta : « Bien que ce ne soit pas véritablement ma demeure... Mais vous voyez ou je veux en venir, je n'en doute pas »

Poliment, il s'excusa à nouveau et, encore plus poliment, il déclina son invitation à manger. C'était un homme courtois à l'extrême, modulé par les bonnes manières. Il s'assit avec elle à table pendant qu'elle s'apprêtait à déjeuner. Une tranche de pain à la main, elle répondit à son interlocuteur.

« Assez oui, bien que je ne sais pas encore si je m'y installerai à long terme. »

Elle était toujours en train de pondérer mentalement ses plans d'avenir, sans jamais être certaine de la façon dont elle allait jouer ses cartes.

« Et vous, avec tous les troubles qui s'annoncent, comptez-vous rester en ville ? »

Elle profita du temps qu'il réponde pour commencer à se nourrir, ainsi certaine de ne pas parler la bouche pleine. Elle ne tenait pas à effrayer son compagnon, qui paraissait très à cheval sur des petits détails comme celui-ci. Elle faisait donc attention à être la demoiselle qu'il s'attendait à voir et à ne pas décevoir ses espérances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ? Jeu 23 Jan - 18:10

Bien entendu j’étais gêné de l’avoir dérangé. Mon père m’avait appris les bonnes manières et je nets avais pas oubliées en arrivant à Port-Réal. Non, je refusais d’être de ces chevaliers qui prenaient ce qui leur plaisait. Je préférais me dire que j’étais quelqu’un de très courtois. Et je n’aimais pas déranger les gens, c’était probablement à cause de ma très grande timidité aussi. ou de ma douceur. Quoi qu’il en soit. J’étais gêné, et tout penaud. Oui, c’était sans doute le mot parfait. J’étais gêné, et je ne savais pas vraiment comment…. me sortir de ça ? Oh qu’importait. Elle me rassurait, elle savait trouver les mots, et je lui souriais doucement.

«  Oui je, je comprends. Je vous en remercie. » Un léger sourire et tout en courtoisie je déclinais sa proposition à déjeuner. Je n’étais pas ici pour cela. Non a vrai dire, je ne savais meme pas vraiment pourquoi j’étais ici. Mu par une impulsion qui m’avait donné envie de parler à la Dornienne. Mu par l’envie de parler et d’ecouter parler peut être ? Une chose était sure, cette visite serait intéressante.

En face d’elle, je faisais une fois de plus preuve de politesse, tandis qu’elle commençait à sortir son déjeuner. M’interessant à savoir si elle se plaisait en ville. Si tout allait bien. Bien sur, à la moindre chose, je serais ravi d’être à nouveau son chevalier servant. Pas que j’espère qu’il lui arrive quelque chose. J’étais d’avantage un homme de mots qu’un homme d’action en réalité. Je préférais entendre les histoires de vrais héros plutôt que d’en devenir un moi même. Et pourtant, j’étais un chevalier exceptionnel par la dévotion et le talent que je mettais à ma tache.

Doucement je hochais la tête. Elle ne savait pas si elle s’installerait ici à long terme et je ne pouvais que la comprendre. Elle ne me laissa cependant pas le temps de réagir qu’elle avait déjà une autre question sur le bout de ses lèvres. Une question qui me fit baisser les yeux.

«  A vrai dire, ma dame, je ne sais pas vraiment. Ma fidélité allait a feu Robert Baratheon, mais, si mon père en appelle a moi au vue de la situation dans le Conflans, il se pourrait fort bien que je ne m’y rende au plus vite. » Ma voix devait sonner d’une lassitude sans faille. Ce n’était pas que le sort de mon père m’était indiferent, bien au contraire, surtout en réalité celui de ma douce soeur Bethany. Mais, mes rêves de voyages et de contes tombaient une fois de plus à l’eau. A cause de la guerre.

«  Ne songez vous pas quelque fois à retourner à Dorne, plus loin de ces conflits sordides ? »
Revenir en haut Aller en bas

Maison :
Ferboys
REPUTATION :
463

MessageSujet: Re: (myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ? Dim 16 Fév - 9:49

Ainsi Brynden n'avait pas renouvelé son serment d’allégeance à l'enfant Roi pour l'instant assis sur le trône... Intéressant. La guerre qui grondait dans le Conflans l'appelait à retourner un jour, peut-être, près de son père, ce qu'elle pouvait aisément comprendre. C'était aussi parce qu'elle serait plus qu'inutile lors d'un conflit qu'elle n'était pas poussée à rentrée à présent. Il avait l'air honteux et las de cette situation, bien qu'elle n'était pas sûre de savoir si c'était rester à la capitale ou rentrer chez lui qui lui accrochait une telle expression.

« Ces conflits... Et bien disons qu'ils ne sont pas aussi terribles qu'ils pourraient le devenir. »

Si les corbeaux se rassemblaient et que les paysans commençaient à chercher abris dans les villes, le seul événement véritablement troublant avait été la mort du Seigneur du Nord, Eddard Stark, sans lui laisser la possibilité de rejoindre la Garde de Nuit. Un affront gratuit de la part d'un gamin amusé par le fait de montrer son pouvoir et de voir ses ordres obéis... Mais aucune forteresse n'était tombée, pas qu'elle sache, aucun fief n'avait changé de main.

« J'ai grandis dans les terres frontalières des marches de Dorne. Les altercations entre les nobles, les tensions, les chevaliers d'été qui veulent montrer à tous qui est le plus rutilant dans sa belle armure... Pour moi, tout cela n'est pas véritablement nouveau. »

Elle avait déjà vu les conséquences de modestes affrontements. Des soldats revenaient blessés pour avoir été prompts à s'emporter sur la précision de leurs frontières. Et puis, elle n'avait pas véritablement envie de se retrouver trop longtemps dans le même palais que son père.

« Si je retourne à Dorne, ça ne sera sans doute pas dans les Osseux, si proche du Bief et de l'armée du jeune Cerf. »

N'était-ce pas une délicieuse excuse ? Un excuse pour visiter enfin la capitale et admirer la tour de la Lance pointer vers le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ?

Revenir en haut Aller en bas

(myria&brynden) - contes d'ailleurs et d'autrefois ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Season :: Corbeille-
Sauter vers: