AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

'Cause I'm just a little girl || Arya Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

REPUTATION :
0

MessageSujet: 'Cause I'm just a little girl || Arya Stark Mer 11 Juin - 8:01

Bonjour, bonsoir à tou(s/tes) !

Je viens convoiter la petite Arya Stark, j'ai vu que son perso n'était pas encore pris Smile
Néanmoins, en raison de mes premières épreuves de BAC d'ici une semaine, je vais consacrer pas mal de temps aux révisions et je ne pense pas pouvoir finir ma présentation dans les temps ! Est-ce que je pourrai avoir un délai, histoire de bien peaufiner le tout ? :3

Très très beau forum <3 parmi les seuls forums français que j'ai trouvé, celui-là accroche avec un design en rapport avec la série tout en étant original ! Me voilà, maintenant Smile

Bonne journée, soirée !

Un petite édit : J'ai rajouté les descriptions !


Arya Stark



ETAT CIVIL


Je m'appelle Arya Stark mais on me connait sous le nom de Arya ou Arry, depuis peu. On peut dire que j'ai 12 ans et j'appartiens à la maison Stark, mon allégeance va donc aux Stark. Ma région à moi c'est Le Nord, je suis née à Winterfell c'est pour ça que je veux rejoindre le groupe du : Nord.

On me distingue par mes allures de gamin et mon franc-parlé. Je n'ai pas la garde-robe d'une lady et, en cela, je pourrais ressembler à un garçon mais je suis – comme beaucoup se plaisent à me le rappeler – beaucoup trop maigre pour en être un. Je ferai un piètre combattant, mais une combattante ... Je me bats principalement avec Aiguille. Retenez son nom. C'est une épée fine et lègère, faite juste pour moi et offerte par mon grand-frère Jon, lequel est très important à mes yeux.  


miuu ©️

HISTOIRE


Ici racontez l'histoire de votre personnage. Il n'y'a pas d'overflow, alors racontez la de la manière dont vous le désirez.  Elle doit faire au moins 20 lignes o/




DESCRIPTIONS


Quand on me voit, ce n'est pas vraiment le mot féminine le premier mot qui saute aux lèvres. Surtout pas maintenant. Toutefois, même si je m'en défends, tous ceux qui m'ont vu on tout de suite reconnu là un tout petit bout de fille, et pas un garçon. Trop maigre, peut-être. Enfin, j'en sais vraiment rien. Du moins, j'ai de la chance que les garçons qui m'accompagnent ne me regardent pas de trop, je suis pas assez jolie pour attirer l'attention. Pauvre Sansa, si ça avait été elle … mais ça n'aurait jamais pu être elle. C'est pas que je lui ressemble pour un sou – voyez ma référence en terme de féminité. Toutefois, fille ou garçon, je ferai selon ce qui ira le mieux pour me sauver la vie. Au sein de la troupe de Yoren, il vaut mieux que je me fasse passer pour ce que je ne suis pas, et que je ne fasse pas de gaffe quant à mon identité.
Sinon, quoi ? Je ne suis pas objective, puisqu'il s'agit de moi. Disons … que je suis une petite forme d'ombre assez singulière, pas du tout le portrait d'une lady, qui sait mentir, pas très bien – mais mieux que Sansa – et faire des sourire quand il faut. Je crois que, finalement, j'ai la figure qu'il me fallait. Pas dans le sens parfait, mais ce dont j'avais besoin. Un ensemble d'enfant, le visage assez rond, les yeux ouverts et attentifs, gris, le nez petit et plat, la bouche rose, la peau claire typique du Nord, mais actuellement toute mouillée et brillante. Propre. Ce qui n'était pas arrivé depuis plusieurs semaines. Enfin, j'ai de la chance de bien connaître Yoren et de savoir obtenir ce que je veut. Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver l'instant parfait d'inattention générale pour m’éclipser direction le rivière. J'ai toujours eu du mal avec la toilette, de par le regard critique que j'ai sur mon propre corps. Trop maigre. Pas question de ressembler à une femme, mais en ce qui concerne la force, j'en suis totalement dépourvue, ou presque, et je dois dire que, pour qui veut se battre, c'est assez dérangeant. On va passer sur ma silhouette, il n'y a rien à dire dessus. Enfin, le peu de forme que j'ai, je m'évertue à le cacher sous des épaisseurs de vêtements. Je me serais bien passé d'en avoir, si j'avais pu. Mais je savais très bien que ça viendrait, un jour, et que je n'y pouvais rien.
A ce propos, je suis ravie de constater que je ne suis plus obligée de porter les robes de Winterfell – ou pire, celles de Port Réal - qui méritaient un sort autrement meilleur que celui que je leur réservais entre boue, déchirure, rapiècement improvisé – par mes propres « pattes de charrons », comme dirait la vieille Septa Mordane - et sang séché. Non vraiment, les chemises et les pantalons de toiles, solides, se prêtent bien mieux à mon genre d'exercice.

Je suis née pour survivre. Et quoi de mieux que mettre sa vie en danger pour se sauver ? Je n'allais pas prendre de trop grands risques, encore « petite fille ». Passons mon élan de curiosité concernant ce que ferait Septa Mordane en découvrant que j'avais décidé de coudre, à l'un de ses stupides cours, avec mon Aiguille à moi ce qui était, en soit, une condamnation. L'air de rien, plus besoin de ciseaux de couture, sachant que ma merveille faisait leur travail et celui de l'aiguille. J'avais trouvé cela relativement judicieux. C'était la bonne idée de la journée. J'ai de l'esprit, que voulez-vous ? Non, franchement, je ne suis pas du genre à me vanter, mais je suis plus futée que Sansa, tout de même – ce qui, me direz-vous, n'est pas très compliqué. La réflexion, j'en ai fait un art, au même titre que la curiosité. Art que je cultive en l'éprouvant au détriment de mes proches, à part Jon, et Père de temps à autres. Jon, mon grand-frère, avec qui je passais le plus clair de mon temps, à Winterfell, avant qu'il intègre la Garde de Nuit. Nous faisions les quatre-cent coups ensembles, et il m'entraînait à l'arc ainsi qu'au combat à l'épée – avec des bâtons, oui, et alors ? Du bois. Autant que les lattes. Bref. La famille j'y tiens et lui a toujours été un membre à part entière de ma famille, même si tous s'évertuaient à lui rappelait – si il avait eu la moindre occasion de l'oublier – qu'il n'était que le fils de père. Mère, pour commencer. Mais lui et moi, nous avions les même centres d’intérêts, et tous les deux ne nous sentions pas à notre place. De nombreuses choses m'étaient interdites, en tant que future lady, ou juste en tant que fille, et lui en tant que « bâtard ».
L’inactivité m'est donc insupportable. Autant psychologiquement que physiquement, j'entends. L'intérieur de mon crâne est toujours pleins de réflexion et de projets, il est impossible de penser à rien, selon moi. Et puis, moi, rester sans rien faire ? Sérieusement ? Jamais. Et surtout pas face à une situation délicate. Je déteste la passivité presque autant que les gens passifs. Je foncerai tête baissée au milieu d'un combat sans consulter personne et aussi rapidement qu'un serpent. C'est cela, selon moi, le courage. Faire face à l'injustice, même la peur au ventre, et même si la mort est à la clef. La fatalité, ça n'existe pas. Persévérer obstinément à se tenir en vie, et sans demi-mesure. Valar Morghulis. Mais pas aujourd'hui.
Enfin, tout ceci c'est le côté « noble » de la chose. La vérité, c'est que je ne peux tout simplement pas tenir en place. Alors combat ou pas, il faut que je bouge.
Que dire, ensuite ? J'ai pris pour habitude de jouer et de m'adapter. Ainsi, copier les manières de mon entourage devient une de mes principales préoccupations. Pour mieux me fondre dans la masse, je dirai. Mais je n'ai pas besoin de beaucoup me forcer pour me comporter comme un gamin perdu et jeté dans le convoi. La violence ne me fait pas peur, et je saurai répondre si on me cherchait des noises. Je m'emporte facilement, de toutes façon, pas besoin de me chercher pour beaucoup. Et j'ai pas peur des mots, non plus. Je sais encore me servir de ma langue pour autre chose que faire des vers et chanter des chansons. Je suis franche, directe, peut-être un peu trop, et un tantinet difficile à vivre. Je n'irai pas demander la compagnie, non plus. Peut-être suis-je trop fière pour demander quoi que ce soit … Et puis, demander … à l'occasion j'essaierai de battre des cils, ça pourrait marcher. Les femmes sont des femmes, et elles jouent souvent de ce qu'elles sont pour obtenir ce qu'elles cherchent. Mais, si j'ai seulement une chose qui me dirait fille plutôt que garçon je n'irai jamais accepter de l'utiliser pour cela. Je m'en moque bien, moi, d'être une fille …





HALTE LA !

Code:
<b>Votre avatar</b> → [color=#570906]Votre pseudo[/color]

Racontez nous la manière dont vous êtes arrivés ici. Votre âge, si vous voulez, votre petit pseudo… Votre niveau et fréquence de RP ? Vous avez des remarques ? Enfin n'hésitez pas !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Famillier :
Ghost
REPUTATION :
0

MessageSujet: Re: 'Cause I'm just a little girl || Arya Stark Sam 14 Juin - 10:35

Bienvenue parmi nous !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

REPUTATION :
0

MessageSujet: Re: 'Cause I'm just a little girl || Arya Stark Sam 14 Juin - 14:19

Merciiiiiiiiiiii grand frère !  
J'espère pouvoir finir bientôt !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 'Cause I'm just a little girl || Arya Stark

Revenir en haut Aller en bas

'Cause I'm just a little girl || Arya Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter's Season :: Fire & Blood :: Registre du grand Septon-
Sauter vers: